Éducation thérapeutique du patient obèse

2010

Porteur de l'action : SSR Unité de diététique, Etablissement de santé

2344 Route de la Fênerie , 06580 Pégomas

04 92 97 32 32

contact@unitededietetique.com

http://www.unite-de-dietetique.fr

Thème
Nutrition (alimentation et activité physique), Maladies chroniques (autres)

Pathologie ETP
Maladie de la nutrition, Obésité

Prise en charge
Au cours d’une d'hospitalisation

Contexte
De par sa progression exponentielle, l'obésité fait partie des grandes priorités nationales de santé publique. Les conséquences sont multiples: maladies cardio-vasculaires, métaboliques, cancers, diabète de type 2, complications rhumatologiques, respiratoires...
Outre les multiples conséquences sur la santé, le retentissement social, économique et psychologique est à prendre en compte.
Cette importante progression a également été mise en évidence en PACA : entre 1997 et 2000, la prévalence de l'obésité dans la région avait très fortement augmenté (+48%), rattrapant la moyenne nationale. Depuis, la progression se poursuit mais à un rythme moins important que sur le reste du territoire français.
Les besoins liés à la prise en charge de l'obésité en PACA sont mis en exergue dans le projet médical de territoire des Alpes-Maritimes ouest et le SROS (schéma régional de l'organisation des soins), à travers notamment la création d'offre de soins dédiée pour les affections des systèmes digestif, métabolique et endocrinien, en hospitalisation de jour.

Objectif de l'action
* Objectif général
- Aider les patients à développer les compétences nécessaires à la gestion de leur pathologie et à accroitre leur autonomie dans leur vie quotidienne.

* Objectifs opérationnels
- Permettre aux patients de connaitre l'obésité, ses causes, les facteurs favorisant, les complications et le caractère plurifactoriel de la prise en charge
- Permettre aux patients d'acquérir les savoirs nécessaires à l'équilibre de l'alimentation (notion d'équivalence, d'apports indispensables à l'organisme, équivalence entre groupes d'aliments, lecture de la composition des produits)
- Permettre aux patients d'acquérir les savoirs faire nécessaires à l'équilibre de l'alimentation (repas équilibré, techniques de préparation culinaire adaptée au régime alimentaire)
- Permettre aux patients de maintenir ou de retrouver une activité physique
- Permettre aux patients de retrouver ou de renforcer l'estime de soi (approche analytique et-ou cognitivo-comportementale)

Description
* Diagnostic éducatif (individuel, intervenants de l'équipe d'éducation thérapeutique)
- Différents aspects de la personnalité du patient
- Identification de ses besoins
- Evaluation de ses potentialités
- Prise en compte de ses demandes dans le but de proposer un programme d'éducation personnalisé (calibrage en termes de nombre de séances, rythme des séances, type d'atelier, format individuel et collectif)

* Ateliers diététiques théoriques (1h30, diététicienne d'éducation)
- Atelier "Les équivalences": définitions et éléments de compréhension sur les équivalences et les groupes d'aliments
- Atelier "Les nutriments": définition des nutriments (énergétiques et non énergétiques), des besoins énergétiques (métabolisme de base)
- Atelier "Equilibre des repas": rappel sur les nutriments et les équivalences, définition de l'équilibre des différents repas de la journée, exercices
- Atelier "Les allégés": information sur les produits allégés et les produits diététiques, utilisation appropriée

* Atelier diététique pratique (3h, diététicienne d'éducation)
- Ateliers pratiques de cuisine : élaboration d'un repas équilibré en cuisine éducative (application des connaissances diététiques théoriques et des techniques de cuisson et de préparation sans matières grasses)

* Atelier spécifique à l'obésité (2h, infirmière d'éducation)
- Atelier "obésité": définitions de l'obésité, de l'indice de masse corporelle, des répartitions gynoïdes et androïdes, causes de l'obésité et facteurs favorisants, complications, traitements (diététiques, physiques, psychologiques, chirurgicaux), notion de troubles du comportement alimentaire

* Ateliers spécifiques aux dyslipidémies (1h, médecin endocrinologue)
- Atelier "cholestérol": définition des lipides, athérome, hdl cholestérol, ldl cholestérol, maladies cardio-vasculaires et facteurs de risque, bilan biologique, traitements (diététique, activité physique, médicamenteux)

* Groupes de parole (1h, psychologue, couplés à la prise en charge individuelle)
- Groupe de parole sur problèmes de poids : facteurs déclenchant la prise de poids, facteurs de motivation à l'origine de la démarche d'hospitalisation, troubles du comportement alimentaire, émotions pouvant entrainer des prises alimentaires, sentiments de frustration, de perte, de privation, confrontation à sa propre image, regards d'autrui, affirmation de soi, estime de soi...

* Ateliers de rééducation physique (45 min, rééducateur physique, adaptés à chaque individu)
- Atelier "relaxation": détente du corps sur fond musical
- Atelier "rééducation douce": assouplissements, étirements de tout le corps
- Atelier "rééducation abdominale": travail sur les muscles principaux (grand droit, oblique, transverse)
- Atelier "rééducation fessiers": travail sur les muscles fessiers
- Atelier "rééducation taille-hanche"
- Atelier "cardio-training": appareil cardio-training, travail d'endurance, de vitesse ou de réadaptation

* Evaluation de l'atteinte des objectifs individuels fixés en commun avec le patient
- Satisfaction, opinion sur la démarche éducative, apports perçus du programme, éventuels nouveaux besoins

* Coordination, éthique, confidentialité et déontologie
- Dossier patient recueillant tous les éléments nécessaires à la prise en charge (diagnostic éducatif complété par les différents intervenants et validé en staff pluridisciplinaire, traçabilité des entretiens individuels, évaluations, appréciations des intervenants sur la motivation et la poursuite des objectifs, synthèse du bilan éducatif partagé)
- Staff pluridisciplinaire hebdomadaire : validation des diagnostics éducatifs des nouveaux patients, synthèse et bilan éducatif pour les patients sortants
- Information du patient et recueil de son consentement
- Échange d'informations avec le médecin prescripteur et le médecin traitant en pré-admission, en fin d'hospitalisation (courrier de sortie)
- Dossier patient unique sécurisé
- Charte d'engagement de confidentialité
- Charte de déontologie

Partenaire de l'action
ARS PACA, Equipe pluridisciplinaire (rééducateurs physiques, psychologues, médecins endocrinologues, diététicienne d'éducation, infirmière d'éducation), ORGECO (organisation générale des consommateurs)

Année de début de réalisation
2010

Année de fin de réalisation
2014

Durée
4 ans

Fréquence
Suivie

Public
Adultes 18-55 ans, Personnes de plus de 55 ans, Professionnels de santé, Patients

Nombre de personnes concernées
650 patients par an

Type d'action
Coordination locale, Travail en réseau, Education thérapeutique

Outils et supports créés :

Guide d'entretien pour le diagnostic éducatif

Outils et supports utilisés :

Cuisines thérapeutiques, bassin de rééducation, matériel de rééducation physique, supports audiovisuels, support d'information, livret de recette, aliments factices, guide imagé de portions alimentaires par type d'aliment, guide pour la pratique d'exercices physiques

Financeur
  • Assurance Maladie : Prix de journée €

Evaluation de l'action
ÉVALUATION QUADRIENNALE
* Effets du programme d'ETP sur les patients
- Les bénéficiaires font part de l’intégration solide des connaissances concernant l’obésité, son pronostic, sa prise en charge permettant une prise de conscience par les patients du problème pour leur santé et des conséquences et possibilités thérapeutiques
- Ils déclarent mettre en œuvre de nouveaux savoir-faire pour choisir leurs aliments et cuisiner des repas équilibrés selon les normes diététiques apprises et expérimentées en cuisine éducative et en salle à manger
- Ils disent bien avoir pris conscience du lien entre psychisme et comportement alimentaire et de l’importance du soutien psychologique et social pour maintenir les effets bénéfiques des acquis éducatifs
- Les patients font part de leur prise de conscience du bienfait (physique et psychologique) et de l’intérêt de suivre une activité physique adaptée pour leurs problèmes de santé
- Ils ont compris que l’activité physique est à distinguer de l’activité sportive et qu’elle peut tout à fait s’intégrer dans les activités quotidiennes (ménage, jardinage, déplacements)
- Les patients progressent tous dans leur capacité d’endurance, de souplesse et leur équilibre et en retirent une confiance et un enthousiasme pour continuer à pratiquer
- La mise en place de tests d’évaluation (souplesse, équilibre, marche) a permis aux personnes de mesurer leur progression ce qui les motivent à continuer
- Les personnes ont pris conscience de l’importance du soutien et de la richesse du groupe, du bienfait du partage des expériences et des émotions
- Ils font part d’un renforcement de l’estime de soi (notamment de la confiance en soi), de la capacité à exprimer leurs émotions du fait de la qualité relationnelle avec tous les intervenants décrits comme bienveillants, disponibles et sans jugement et des interactions avec les psychologues et l’art thérapeute
- Il est noté une diminution du stress concernant la vision de sa santé pour gérer sa santé

* Effets sur le fonctionnement de l'équipe
- Emulation et plaisir du travail sont remarqués, attribués aux échanges inter disciplinaires et la mise en commun des ressources par le coordonnateur
- Le développement de la cohérence des interventions de chaque catégorie professionnelle grâce à la mise en place d’une culture commune en éducation thérapeutique, de réunion d’échanges sur l’analyse des difficultés et des réussites et les propositions d’amélioration

* Intégration du programme dans l'offre de soins locale
- On note une faiblesse de connaissance des programmes en dehors du secteur hospitalier ou libéral spécialisé (endocrinologie)
- La représentation des professionnels de santé libéraux de la prise en charge actuelle proposée par l’établissement est parfois un frein à l’implication et la motivation des patients, par manque de connaissances des activités développées au sein des programmes, de la culture de l’ETP, du changement historique de finalité de la mission de l’établissement (de l’établissement de cure d’amaigrissement à la prise en charge d’accompagnement éducatif)

* Evolution du programme éducatif
- Restructuration de l’organisation du service permettant le déploiement des missions d’ETP afin que toutes les IDE participent à la mise en œuvre des programmes
- Recrutement d’une art-thérapeute, d’un enseignant APA et d’un psychologue supplémentaires
- Mise en place d’ateliers d’art-thérapie
- Organisation d’un atelier par l’enseignant APA sur la pratique de l’activité physique
- Mise en place d’un nouvel atelier de cuisine éducative (HDJ)
- Mise en place d’un second atelier sur l’obésité afin de réduire le nombre de participants par séances et améliorer l’interactivité
- Amélioration et création de supports pédagogiques
- Création d’ateliers dédiées au développement des compétences psycho-sociales
- Formalisation de la traçabilité de l’envoi du courrier dans le programme d’ETP
- Mise en place d’un support de communication présentant le dispositif d’ETP (remis à l’entrée avec le livret d’accueil + affichage dans les secteurs d’activités)
- Formation de 40 h effectuée par 8 membres de l’équipe
- Accompagnement individuel et collectif par les médecins
- Formalisation d’une synthèse par l’IDE et la diététicienne en fin de séjour
- Evaluation avec le patient de l’atteinte des objectifs fixés lors du diagnostic éducatif, de sa satisfaction globale par rapport au programme, détermination de son projet de sortie et de ses nouveaux objectifs
- Formalisation de la traçabilité dans le dossier éducatif
- Actualisation des questionnaires d’évaluation (IDE)
- Exercices de mise en situation (composition de menu, gestion des hypoglycémies, etc.)
- Mesure de l’efficacité de l’activité physique : mise en place de tests d’activités physiques (souplesse, équilibre, fréquence cardiaque) à l’entrée et à la sortie
- Evaluation de la satisfaction relative au cycle d’ETP par l’intermédiaire des questionnaires de sortie
- Evaluation de la satisfaction relative aux ateliers (pédagogie, animation, acquisition de connaissances, outils et moyens utilisés)
- Evaluation des effets du programme par un questionnaire dédié et des focus groupes animés par le coordonnateur des programmes
- Développement d’ateliers collectifs animés par les deux psychologues de l’établissement en utilisant l’apport du photo langage pour le travail sur l’image de soi mais également une démarche réflexive sur la prise de conscience, la motivation, les ressources et le transfert au quotidien de compétences développées
- Développement de l’activité de l’art thérapeute : travail sur le rapport à soi, son corps, ses émotions, ses représentations, son ressenti corporel et psychologique par un média (argile, écrit, collage, coloriage, peinture) qui permet de libérer la parole, les émotions et restaurer le lien esprit-corps
- Intégration d’une association de patients pour mise à disposition de ressources (expériences de patient expert, outils d’information)
- Evolution des outils pédagogiques pour augmenter l’interactivité avec les patients lors des ateliers
- Recueil dans le dossier éducatif de l’évaluation de l’atteinte des objectifs éducatifs personnels et généraux fixés à l’entrée du programme lors d’un entretien individuel d’évaluation final
- Formalisation dans le dossier éducatif d’une synthèse pour le transfert des compétences dans la vie quotidienne et l’organisation du suivi

* Perspectives
- Privilégier une méthode plus interactive dans les ateliers en partant des situations et habitus des participants pour apporter de nouvelles connaissances, une remise en question, une réflexion pour favoriser le transfert dans le quotidien
- Mettre en œuvre des séances éducatives de groupe pour favoriser la réflexivité, l’explicitation du sens de la démarche, renforcer la motivation, la participation active, l’identification et la mobilisation de ressources pour mieux préparer le retour à domicile (séances collectives animées par les psychologues)
- Renforcer le travail sur l’estime de soi et le lien social
- Renforcer les interactions entre les professionnels (organiser autant que possible des échanges inter professionnels et, si possible, des activités éducatives en commun, ainsi qu’un temps de staff interdisciplinaire)
- Continuer à solliciter les avis des participants sur les points forts et les manques du programme par l’analyse des fiches d’évaluation des séances, du programme, mais également des verbatim de groupe de discussion
- Réviser l’organisation pédagogique générale pour améliorer la cohérence et la pertinence des activités selon l’approche par compétences et l’approche centrée sur la personne et ses capacités, au-delà de la transmission de normes ou de savoirs scientifiques
- Permettre la participation des représentants de patients dans la conception, la mise en œuvre et l’évaluation du programme et des activités proposées
- Assurer l'évolution des entretiens (et des supports pour recueil des informations et des synthèses) pour élaborer le BEP et PEP : entretien centré sur les besoins et attentes de la personne, davantage de concertation pluridisciplinaire pour proposer des objectifs éducatifs aux personnes
- Harmoniser et développer les supports d’évaluation et pédagogiques
- Mettre à disposition des jeux ou supports pédagogiques (jeux, vidéo, ouvrages..) en libre accès pour les patients
- Elaborer un carnet de bord du patient mettant la personne au centre de la démarche pour développer la motivation, l’implication et la responsabilisation autant que possible
- Mettre à disposition une boite à idées et boite de recueil pour les questionnaires de façon à préserver l’anonymat et encourager les interactions avec l’équipe
- Développer l’approche créative par le théâtre notamment, pour l’expression du vécu de la maladie, des émotions, et le développement de l’estime de soi
- Présenter les programmes aux professionnels de santé de proximité :
. élaboration d’une brochure
. planification de visites confraternelles avec remise de la brochure mettant en valeur les activités éducatives, les compétences de l’équipe, les ressources de l’établissement et les effets bénéfiques du programme
- Développer le site internet avec des documents valorisant la démarche éducative : exemples concrets d’ateliers, témoignages de patients, liste de références et ressources sur le territoire à construire avec les acteurs locaux
- Réviser les documents d’information mis à disposition des personnes souhaitant bénéficier du programme
- Développer le lien avec les acteurs locaux
- Sensibiliser les professionnels et les établissements et collectivités locales et mettre en œuvre des moyens pour le suivi éducatif : des interventions d’information auprès des professionnels de santé du territoire, en particulier les médecins de traitants et les pharmaciens
- Solliciter un patient expert pour l’analyse et l’ajustement des supports pédagogiques élaborés, pour la conception d’un carnet de bord du patient et pour participer en binôme avec un professionnel aux séances éducatives collectives
- Planifier une réunion régulière pour l’analyse de situations concrètes permettant une réflexion et une amélioration des pratiques par l’auto-formation et l’auto-évaluation
- Former à l’approche salutogène plutôt que centrée sur la maladie ou les problèmes selon les principes de la promotion santé et l’apprentissage pour favoriser l’accompagnement psycho-social et une relation éducative
- Réviser les supports pédagogiques et d’évaluation fiches descriptives
- Favoriser l’animation des ateliers à deux professionnels et/ou avec un patient ressource ou expert

Secteur d'activité
Centre de soins, établissement de santé

Lieu d'intervention
Unité de diététique - Pégomas

Niveau géographique
Territorial

Commune
Pégomas

Niveau territorial de santé
Cannes-Grasse

Plan national
MALADIES CHRONIQUES - Plan national de lutte pour améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques, OBESITE - Plan Obésité (2010-2013), NUTRITION - Programme national nutrition santé (2011-2015)

Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé - Amélioration de la qualité de vie - Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)