Un logement décent d'abord ! Saturnisme, teigne, gale, asthme - Prévenir, dépister, orienter et/ou traiter les pathologies liées à l'habitat chez les jeunes enfants

2018

Action chaînée avec : Un logement décent d'abord ! Saturnisme, teigne, gale, asthme - Prévenir, dépister, orienter et/ou traiter les pathologies liées à l'habitat chez les jeunes enfants - 2017

Porteur de l'action : Projet de centre de santé communautaire marseillais, Association

Président : Antoine ETIENNE

45 avenue du Vallon Dol, 13015 Marseille

06 72 52 48 57

projetsantemarseille@gmail.com ; contact@chateau-en-sante.org

Thème
Environnement, Précarité

Autres programmes ou dispositifs
ARIANE - Actions des structures d'exercice coordonné

Contexte
Cette action s'adresse aux enfants de 0 a 6 ans et leur parents concernés par l'ouverture du centre de santé (Quartier Kalliste, Bourrely, solidarité, Granière). Certaines copropriétés sont très dégradées dans ces quartiers et l'impact de cette insalubrité sur la santé, notamment des enfants en bas âge a été démontré depuis longtemps. Kalliste est d’ailleurs un "quartier d'intérêt National NPNRU", (Rapport Nicol sur la requalification du parc immobilier privé à Marseille, Mai 2015) et intégré dans le PRU. Sur la question du saturnisme, d'après le Dr Laporte, médecin de la consultation Enfant - Environnement de la PASS mère - enfant de l’hôpital Nord, un seul cas a été diagnostiqué à Kalliste et il est en cours d'investigation. Il existe des possibilités d'exposition par des pratiques familiales (Kohl, plats artisanaux, ferraillage professionnel) mais les dépistages restent très faibles sur ces quartiers. De nombreuses pathologies trouvent leur origine dans des conditions d'habitat dégradé et insalubre, souvent liées à un fort taux d’humidite dans le logement, pouvant provoquer de l’asthme, des infections dermatologiques et des allergies. Pour un enfant, l'existence de moisissures ou d'humidité augmente de 1,5 a 3 fois les risque de présenter des affections respiratoires. (Rapport Fondation Abbée Pierre sur l'état du mal-logement en France, 2015). Les habitants sont souvent démunis face à la complexité des démarches administratives à effectuer pour traiter ces problèmes et face à la stigmatisation liée à ces maladies.

Objectif de l'action
* Objectif général
- Renforcer la prévention auprès des enfants vivant dans des logements précaires ou/et insalubres susceptibles de porter atteinte à la santé

* Objectifs opérationnels
- Informer sur les risques sanitaires liés à l’habitat et sur les leviers existant pour lutter contre ces risques
- Dépister précocement et traiter de manière individuelle et collective les pathologies liées à l’habitat
-Travailler sur les représentations de ces pathologies
- Effectuer un travail de veille sanitaire et d'alerte aux institutions et partenaires compétents sur l'identification de nouvelles sources de plomb, sur l'émergence d'endémie de gale ou de teigne et sur l'insalubrité des logements (moisissures)

Description
* Activité systématique de repérage dans l'ensemble des activités du centre de santé
- Repérage des facteurs de risque sanitaires liés à l'habitat lors des consultations médicales, orthophoniques, entretiens sociaux, entretiens de médiation
- Orientation en interne sur consultation dédiée par IDE du centre de santé, voire visite à domicile, afin de mieux appréhender la situation et délivrer des premières informations
- Du lundi au samedi midi

* Dépistage du saturnisme dans le cadre des consultations de suivi en médecine générale
- Dépistage du saturnisme conformément aux critères de dépistage (guide DGS, 2006 et Recommandations Rapport HCSP 2013)
- Dépistage des allergies (moisissures)

* Visites à domicile en cas de suspicion d'asthme lié à des moisissures, de gale, d'infestation par des punaises de lit pour confirmer le diagnostic et/ou aider à la prise en charge
- Visites longues si la personne a besoin d'aide pour le traitement de l'environnement (gale), ou s’il faut dépister la famille

* Orientation et accompagnement physique si besoin
- Orientation pour les familles touchées par le saturnisme vers la consultation enfant/environnement de la PASS Mère Enfant de l'AP-HM
- Travail à l'effectivité du relais de suivi après prise en charge par cette équipe
- Organisation de réunion de coordination entre les équipes du centre de santé et de la PASS mère enfants

* Mise en lien de la famille avec les associations et les institutions compétentes pour agir sur ces expositions à risque
- Lorsqu'un lien sera établi entre la pathologie d'un enfant et l'insalubrité du logement dans lequel il vit
- Contact téléphonique avec ces partenaires, prise de rendez-vous, participation aux rencontres avec la famille et les partenaires si besoin, soutien des familles dans leurs démarches

* Organisation d'ateliers collectifs d'information et de sensibilisation sur le saturnisme, la gale, la teigne, les punaises de lit au centre de santé ou dans les écoles à destination des enfants et de leurs parents
- Information sur les précautions à prendre pour éviter ces pathologies, sur les symptômes devant les faire suspecter mais aussi sur une "déstigmatisation" de certaines pathologies telles que la gale
- Ateliers de sensibilisation pour lutter contre les accidents domestiques
- Formation de groupes d’habitants experts
- 1 à 2 ateliers par trimestre à l'initiative du centre de santé
- Ateliers « hors les murs » à la demande de partenaires (centre sociaux, écoles etc.)

* Réunions entre les habitants et les différents partenaires intervenant dans le champ de l'habitat et des risques potentiels pour la santé
- Participation au Comité Technique de Suivi Habitat, etc.
- 1 réunion tous les 2 mois

Partenaire de l'action
PASS Mère enfant de l'hôpital Nord, Les compagnons bâtisseurs, Conseillers Habitat Santé, Pôle Départemental de Lutte contre l'Habitat Indigne, Service Communal d'Hygiène et de Salubrité

Année de début de réalisation
2018

Année de fin de réalisation
2019

Durée
12 mois à partir d'avril 2018

Fréquence
Suivie

Public
Nourrissons (0-2 ans), Enfants (2-5 ans), Enfants (6-9 ans), Parents, Habitants, Personnes en difficulté socio-économique

Public autre
Enfants de 0 à 6 ans

Nombre de personnes concernées
60 à 100 personnes (prévisionnel)

Type d'action
Communication, information, sensibilisation, Consultation de dépistage, Action de santé communautaire, Coordination locale, Consultation ou accueil individualisé de prévention, Accueil, écoute, orientation

Financeur
  • ARS
  • Collectivités territoriales
  • - Communes et intercommunalités : Marseille €
  • Politique de la ville

Evaluation de l'action
* Indicateurs quantitatifs
- Nombre d'ateliers
- Nombre de participants
- Nombre de dépistages de saturnisme et d'allergie réalisés
- Nombre de prise en charge provoquées
- Nombre de cas suivis
- Nombre de visites à domicile
- Nombres de familles prises en charge
- Nombre d'orientations et d'accompagnements vers la consultation Environnement de l’hôpital Nord
- Nombre de familles suivies conjointement
- Nombre de suivis engagés entre des partenaires et les familles
- Nombre de patients orientés par la PASS Mère enfant de l'hôpital Nord
- Nombre d'orientations vers d'autres partenaires experts (Compagnons Bâtisseurs, conseiller Habitat Santé, etc)
- Nombre de participations au CTSH
- Nombre de réunions organisées sur ces sujets
- Nombre de familles suivies

* Indicateurs qualitatifs
- Evolution des connaissances
- Effectivité des orientations
- Mise en place d’un comité de vigilance par les habitants du quartier en partenariat avec les institutions compétentes pour l’accès au logement digne

Secteur d'activité
A domicile, Centre de soins, établissement de santé, Centre social, Local d’association

Lieu d'intervention
Quartiers de Kallisté, La Granière, La Solidarité et Bourrely : dans le local du centre de santé ou dans les locaux des partenaires de proximité (centre social, PMI, espace citoyen), visites à domicile, hôpital Nord

Niveau géographique
Communal

Commune
Marseille

Plan national
PRECARITE - Stratégie d'actions en matière de santé et de précarité

Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé - Amélioration de la qualité de vie - Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)

Observation
Les actions "Santé sexuelle", "Un logement décent d'abord !", "Médiation au château en santé" et "Parler - Un jeu à deux" du centre de santé communautaire marseillais sont regroupées sous un unique dossier de subvention. Le montant alloué par l'ARS pour les 4 actions est de 107 000 €. Le budget détaillé se trouve sur la fiche "Santé sexuelle".