Prévention des addictions

Nouvelle-Aquitaine

2019

Porteur de l'action : Centre Hospitalier Vauclaire, Etablissement de santé

Montpon, 24700 Montpon-Ménestérol

05 53 82 82 82

http://www.ch-montpon.fr

Thème
Conduites addictives

Autres programmes ou dispositifs
Contrat Local de Santé - CLS

Contexte
Les addictions sont nombreuses, que ce soit l'alcool, le tabac, les drogues, les cyberaddictions ou encore les jeux. Toutes ces addictions ont des conséquences sur la santé physique et mentale. En effet, Les substances à effets psychoactifs comme le tabac, l’alcool, la cocaïne, le cannabis etc. agissent directement sur le cerveau en :
- modifiant le comportement, les humeurs, les perceptions et l’activité mentale des utilisateurs. En consommer entraine forcément des risques et des dangers pour la santé des usagers. En plus de créer une dépendance, ils peuvent avoir des conséquences néfastes dans la vie quotidienne du consommateur
- entrainant des effets somatiques sur le corps.
La diminution de la consommation d’alcool depuis une trentaine d’années est le signe de l’évolution des modes de consommation des Français. Comme le soulignent différentes études, on assiste à une diminution sensible de la consommation quotidienne au profit d’une consommation au cours des week-ends. En Nouvelle Aquitaine, près de 10 000 passages aux urgences ont été enregistrées en 2015, pour « troubles mentaux et du comportement liés à l’utilisation d’alcool : intoxication aiguë ». L’ARS souligne que ce chiffre est probablement sous-évalué, car le diagnostic codé correspond plutôt aux conséquences de la pathologie que sa cause. Dans trois cas sur quatre, il s’agit d’homme, et dans un cas sur trois, il a moins de 30 ans.
En Dordogne :
- Les maladies liées à l’alcool sont responsables chaque année de plus de 165 décès en Dordogne.
- Entre 45 et 64 ans, un décès sur dix est lié à une consommation excessive d’alcool.
- Les décès masculins sont quatre fois plus nombreux que les décès féminins.
- La mortalité par cirrhose du foie, psychose alcoolique et alcoolisme diminue en Dordogne.
- La fréquence des hospitalisations pour alcoolisme chronique et trouble mental lié à l’alcool est inférieure à la moyenne nationale.
Une mortalité par cirrhose du foie ou psychose alcoolique et alcoolisme plus faible qu’en France
Au cours de la période 2003-2005, en moyenne 165 habitants de Dordogne sont décédés chaque année d’une maladie liée à une consommation excessive d’alcool : cirrhose du foie, cancer des voies aérodigestives supérieures (VADS) ou psychose alcoolique. La mortalité par cirrhose du foie ou psychose alcoolique et alcoolisme est plus faible qu’en France quel que soit le sexe.
Bien qu’il n’existe aucun facteur de risque unique dominant, plus la personne a de vulnérabilités, plus elle est susceptible de présenter des problèmes liés à l’alcool du fait de sa consommation d’alcool.
La France compte près de 16 millions de fumeurs. Un tiers des personnes de 15 à 85 ans (32 %) fume ne serait-ce que de temps en temps (36% des hommes et 28% des femmes). Entre 18 et 34 ans, près d’une personne sur deux fume. Le tabagisme concerne déjà un jeune de 15 à 19 ans sur trois (32 %). Sa prévalence atteint un maximum de 46 % chez les femmes de 20-25 ans et 55 % chez les hommes de 26-34 ans.
Les chômeurs comptent toujours en 2010 davantage de fumeurs quotidiens (51 %) que les actifs occupés (33 %) du même âge.
Un non-fumeur sur cinq déclare être régulièrement ou de temps en temps exposé à la fumée de tabac à domicile.
Les ventes de tabac en France métropolitaine augmentent légèrement en 2010 pour atteindre près de 64 800 tonnes. Cette évolution est surtout liée à l'augmentation des ventes de tabac à rouler. Malgré une hausse plus importante de son prix, il reste toujours meilleur marché, encourageant probablement une partie des fumeurs à reporter sa consommation sur ce type de produit. Les traitements pour l'arrêt du tabac augmentent sensiblement, particulièrement les timbres transdermiques.
En 2016, l’Etat lance le mois sans tabac, pour inciter les gens à arrêter de fumer pendant un mois, sur le mois de Novembre. Cette action est reconduite cette année, et a pour vocation à être reconduite chaque année.
En Nouvelle Aquitaine, c’est plus de 16 000 admissions pour pathologies liées au tabac, qui ont été recensée entre 2012 et 2014, dont près de 3 000 pour un cancer touchant la sphère ORL (bouche, langue, trachée, bronches et poumons).
En Dordogne, 757 décès seraient liés au tabac chaque année.

Objectif de l'action
* Objectifs généraux
- Promouvoir et contribuer à une politique globale de prévention des pratiques addictives notamment auprès des jeunes
- Sensibiliser et informer les populations sur les risques liés aux addictions pour les rendre acteurs de leurs santé et ainsi réduire les risques liés aux addictions
- Favoriser un repérage précoce, pour mettre en place un accompagnement adapté

* Objectifs opérationnels
- Mener des interventions collectives en milieu scolaire
- Renforcer les compétences des professionnels, en contact avec les jeunes, au repérage précoce et à l'orientation vers un accompagnement des jeunes
- Favoriser l'adoption de comportements favorables à la santé en direction du public jeune hors milieu scolaire / du public en situation de précarité / du grand public en milieu festif
- Mettre en œuvre le programme "Mois sans tabac"

Description
* Sensibilisation et information des personnes sur les risques liés aux addictions et les rendre acteurs de leur santé

* Mise en place de la campagne "Mois sans tabac"

Année de début de réalisation
2018

Année de fin de réalisation
2020

Durée
12 mois, de janvier à décembre 2019

Fréquence
Répétitive

Public
Adolescents (13-18 ans), Professionnels de santé, Professionnels du social, Professionnels de l'éducation, Tout public

Type d'action
Communication, information, sensibilisation

Financeur
  • ARS : 6 900 €
  • Etat
  • - Autre : Autres établissements publics : 6 360 €
  • Autre : Reprise sur amortissements : 7 600 €

Evaluation de l'action
* Indicateurs quantitatifs
- Sensibilisation et information des personnes sur les risques liés aux addictions et les rendre acteurs de leur santé
.Nombre d'heures d'intervention : 6
.Nombre de bénéficiaires : 100
.Nombre d'établissements où une action a été réalisée : 2

* Mise en place de la campagne "Mois sans tabac"
.Nombre d'heures d'intervention : 15
.Nombre de bénéficiaires : 210

Secteur d'activité
Etablissement scolaire - universitaire, Etablissement de santé, Autre

Niveau géographique
Communal

Commune
Champcevinel, Monbazillac, Montpon-Ménestérol, Ribérac

Niveau communal
Champcevinel, Monbazillac, Montpon-Ménestérol, Ribérac

Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé - Amélioration de la qualité de vie - Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)

Observation
Action pluriannuelle 2018-2020