Prévenir le risque chimique dans tous les garages par l'intervention de l'équipe pluridisciplinaire

2018

Action chaînée avec : Prévenir le risque chimique dans tous les garages par l'intervention de l'équipe pluridisciplinaire - 2017

Thème
Santé au travail

Programmes
    Programme PRST : Plan Régional Santé au Travail 2016-2020
  • Objectif 1 : Promouvoir la culture de prévention par l’accompagnement des démarches d’évaluation des risques et des acteurs de l’entreprise
  • Objectif 3 : Privilégier la prévention primaire et l’appliquer aux risques prioritaires

Contexte
Le secteur d'entretien et réparation automobile de véhicules automobiles légers est une activité présente sur tous les secteurs suivis par le GIMS 13. Cette activité professionnelle est l’une des plus exposées avec des chiffres qui parlent d’eux-mêmes : 66% des professionnels du secteur seraient ou sont concernés par l’exposition au risque chimique contre 13% en moyenne tous secteurs confondus.

Objectif de l'action
* Objectifs stratégiques
- Participer à la prévention du risque chimique (dont risque CMR)
- Réaliser une action de prévention axée sur les TPE (Très Petites Entreprises)
- Informer les adhérents sur les démarches de prévention à mettre en oeuvre

* Objectifs opérationnels
- Aider à identifier les dangers et à maîtriser le risque chimique (métrologie d'atmosphère)
- Réaliser toutes les fiches d'entreprise dans ce secteur
- Agir sur les autres risques prioritaires dans le secteur (manutention, chute)
- Informer les salariés (individuellement et/ou collectivement) sur le risque chimique, les équipements de protection collectifs et individuels

Description
* Action dans l'entreprise
- Aide à l'identification des dangers
. Diagnostic simple, binaire oui / non, orienté CMR, réalisé par l'AST ou le médecin
. Analyse EVARIST (Logiciel d'aide à l'évaluation du risque chimique en entreprise et à l'exploitation des fiches de données de sécurité) pour les CMR identifiés ou si le médecin le juge utile
- Aide à l'évaluation de la maîtrise du risque chimique
. Diagnostic simple, sans mesure, réalisé par l'AST ou le médecin
. Evaluation de la maîtrise du risque par les ingénieurs si le médecin le juge utile
- Rédaction de la fiche d'entreprise du garage (médecin, AST ou IDEST)
- Remise à l'employeur d'un support annexé à la fiche d'entreprise, indiquant les démarches de prévention à mettre en œuvre dans son garage

* Action en individuel (évaluation, information) (IDEST ou médecin)
- Evaluation du degré de connaissance du salarié sur le risque chimique et les EPI/EPC (équipements de protection individuelle / équipements de protection collective) par un questionnaire
- Remise d'un support pour informer le salarié sur le risque chimique, les équipements de protection collectifs et individuels

* Equipe pluridisciplinaire d'intervention : médecins, assistant de service de santé au travail (ASST), infirmier en service de santé au travail (IDEST), ingénieur, assistant risque chimique, pôle technique et formation

* Engagements du GIMS 13
- Participation à l'amélioration de la maîtrise du risque chimique dans cette profession

* Engagements de la DIRECCTE PACA
- Transmission des indicateurs DIRECCTE sur les risques prioritaires ciblés
- Financement de supports de communication
- Mise à disposition de documentations et supports d'information, de moyens logistiques (salles de réunions)

* Engagements de la CARSAT SE
- Mise à disposition de données statistiques agrégées dans le cadre de la réalisation des diagnostics régionaux et départementaux : mise à disposition des statistiques standard (Arrêts de travail, Maladies professionnelles, départements, sur le secteur d'activité ciblé)
- Mise à disposition des documents de sensibilisation créés par le réseau INRS, CARSAT-SE, CNAMTS
- Appui du laboratoire interrégional de chimie : collaborations sur des sujets particuliers pour lesquels les données statistiques et bibliographiques concernant le niveau d'exposition et / ou les moyens de prévention à mettre en oeuvre sont insuffisantes et nécessitent une expertise élevée dans l'évaluation du risque et sa prévention
- Etude du développemnt d'une Aide Financière Simplifiée (AFS) "Garage" : dispositif soumis à l'approbation des partenaires sociaux en Comité Technique Régional (CTR) dans la limite des budgets disponibles
- Appui pour la promotion collective de l'action en direction des entreprises
- Mise à disposition d'espaces de communication dans les médias institutionnels en termes d'actions, pour valoriser le travail effectué

Partenaire de l'action
DIRECCTE PACA, CARSAT Sud-Est

Année de début de réalisation
2018

Année de fin de réalisation
2018

Durée
12 mois, janvier 2018 à décembre 2018

Fréquence
Suivie

Public
Jeunes 16-25 ans (insertion professionnelle), Autre profession

Nombre de personnes concernées
237 entreprises, 815 salariés suivis

Type d'action
Communication, information, sensibilisation, Formation, Production, analyse ou valorisation d'outil, Appui et/ou suivi en méthodologie et évaluation, Soutien aux équipes

Outils et supports créés :

Diagnostic d'aide à l'identification des dangers ; Diagnostic d'aide à l'évaluation de la maîtrise des risques, support à annexer à la fiche d'entreprise indiquant à l'employeur les démarches de prévention à mettre en œuvre dans son garage, questionnaire pour évaluer le degré de connaissance du salarié sur le risque chimique dans un garage, support d'information pour le salarié suite à la visite médicale, support de sensibilisation pour les référents sécurité ; Diaporama de présentation et restitution des résultats disponible en ligne www.gims13.com ; Diaporama sur le risque chimique dans les garages

Outils et supports utilisés :

Plaquette d'information préventive (Direccte) ; Produits à substituer dans les garages de l'action nationale "Garage sans CMR" ; AFS Garage plus sûr (CARSAT Sud Est)

Communication et valorisation de l'action
Site internet gims13.com

Evaluation de l'action
EVALUATION FINALE DE L’ACTION SUR LES TROIS ANNEES DE REALISATION

* Indicateurs quantitatifs
- Nombre de fiches d'entreprise réalisées : 298 (92%)
- Nombre de garages suivis :
. 2017 : 324
. 2018 : 237 soit 76% des garages suivis par le GIMS
- Nombre de salariés informés/ sensibilisés (au cours de leur visite / en collectif) : 695 (85%) questionnaires remplis / 2125 visites médicales effectués (salariés vu plusieurs fois)
- Nombre de salariés suivis : 815
- 1/3 des garages ont bénéficié d'une analyse e 2500 FDS, d'une intervention sur la maitrise du risque chimique et d'une présentation de l'aide financière simplifiée

* Indicateurs qualitatifs
- Connaissance du risque et des EPI/EPC (équipements de protection individuelle / équipements de protection collective) avant/après l'action : bilan réalisé sur la base de questionnaires auprès des différents professionnels
. Mécaniciens : 150 garages visités et 32 mécaniciens questionnés en visite médicale
. Mécanique points forts : utilisation de moyens de prévention technique adaptés, bonne connaissance des dangers, port de gants
. Mécanique points faibles : peu d'extracteurs pour les fumées et gants non conformes à la norme EN374 ou sans enduction nitrile
. Carrossiers : 117 garages visités, 240 carrossiers questionnés en visite médicale
. Carrosserie points forts : aspiration des poussières de ponçage, port de masque lors du ponçage, bonne connaissance de certains dangers
. Carrosserie points faibles : utilisation de diluant CMR, pas d'extraction à la source pour le mastic et fumées de soudage, utilisation de masques de protection respiration non adaptés, gants peu portés, méconnaissance de certains dangers (mastice, fumées de soudage)
. Peintres : 237 garages visités et 695 salariés questionnés en visite médicale
. Peinture points forts : cabine de peintures avec ventilation haute et basse, bonne connaissance des dangers, port des EPI excepté au nettoyage des pistolets
. Peinture points faibles : box de préparation non conformes à la norme NFT35-014, peu de vérification de la conformité des cabines pour les vitesses d'air, fontaines de nettoyage non adaptées, utilisation de diluant de nettoyage CMR, changement des filtres de la cabine pas assez fréquents, peu de ports d'EPI au nettoyage des pistolets
- Données qualitatives sur l'organisation des garages (état des lieux à partir de 150 visites)
Il reste un travail important à réaliser auprès des employeurs pour la gestion des déchets (chiffons, pots vides pour 1/3 dans l’atelier), l’entretien des tenues de travail (57% réalisé par le salarié) et le changement plus régulier des masques à cartouches (1/3 à plus d’1 mois). Il est nécessaire d’insister sur les règles d’hygiènes auprès des salariés qui sont respectées seulement par la moitié d’entre eux. Les réponses des salariés sur le changement du masque à cartouches et leur rangement dans un sachet hermétique sont plus positifs que ce qui a été observé sur le terrain.
- Seulement 2 aides financières sollicitées malgré une communication systématique
. Aide financière 1 : laboratoire de peinture avec pour effets : sensation de modernisation, satisfaction de l'employeur vis à vis de l'accompagnement, démarche administrative simplifiée / recherche de fournisseurs chronophage, salariés constatent la diminution des odeurs
. Aide financière 2 : contrat de prévention avec pour effets : expansion, entreprise propre, image positive auprès du client, ressenti positif, sensation de travail de qualité, gain de temps, salariés apprécient les conditions de travail, peu d'arrêt maladie et de turn over sur les 14 salariés
- Actions menées : suivi individuel des salariés, visite en entreprise, restitution aux employeurs en individuel
- Pas d’information collective des salariés
- Restitution aux employeurs en collectif (manifestation organisée avec la CARSAT, la DIRECCTE et les branches professionnelles)
- Synthèse de l'évaluation menée : défaut de moyens de prévention, utilisation de produits encore dangereux et informations complémentaires pour les salariés

* Evaluation du processus
- Contexte stable
- Partenariats : très positifs avec les partenaires que ce soit CARSAT, Direccte ou fournisseurs
- Eléments facilitants
. L’action correspondait à un réel besoin des adhérents, répartis sur l’ensemble du territoire du GIMS 13
. Intégration facile de l’action dans les activités habituelles de l’équipe
. Les outils produits étaient simples et efficaces
. Excellent compromis entre la pertinence de l’action et le temps alloué
. Bonne réception des adhérents
- Difficultés rencontrées
. Déploiement de l’AFS
- Points forts
. Projet porté sur un risque non maîtrisé sur un public de TPE qui constitue un enjeu majeur pour le GIMS 13
Volume important d’adhérents touchés
. Amélioration des connaissances
- Limites
. Persistance de quelques difficultés d’accompagner des TPE qui disposent de peu de temps disponible et de moyens

* Effets observés
- Sur les salariés : amélioration des connaissances, meilleure compréhension des moyens de prévenir l’exposition aux risques
- Sur le milieu de travail : amélioration sur les EPI avec changement plus fréquent des EPI ou utilisation de masques plus adaptés
- Sur le réseau de partenaires :
. Réel partenariat avec CARSAT Sud Est
. Avec les branches professionnelles : meilleure connaissance et relations bien établies avec les branches
. Renforcement des liens avec les fournisseurs
- Effets non prévues renforcement de l’expertise du GIMS 13 sur les garages, enrichissement de la base de données avec analyse des produits présents dans les garages – meilleure capacité de conseils ensuite auprès des adhérents

* Perspectives
- Mettre à jour l’annexe « garage idéal » et poursuivre la capitalisation des données recueillies auprès des garages
- Utiliser davantage le questionnaire salarié auprès des garages
- Communiquer et valoriser l’action menée au niveau national
- Associer des préventeurs du GIMS 13 à la formation des jeunes apprentis en carrosserie, mécanique et peinture et prévoir des sensibilisations auprès d’eux à partir de septembre 2021

Secteur d'activité
Autre

Lieu d'intervention
Garages

Niveau géographique
Départemental

Commune
Marseille

Niveau départemental
Bouches-du-Rhône

Plan national
TRAVAIL - Plan Santé au travail (2016-2020)

Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé - Amélioration de la qualité de vie - Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)

Type de porteur
Service de santé au travail

Thèmes
Evaluation et prévention d’un risque professionnel spécifique

Risques professionnels spécifiques
Risque chimique, Risques Cancérogènes Mutagènes Reprotoxiques (CMR)

Populations visées par l’action au sein de l’entreprise
Direction, Encadrement intermédiaire, Salariés et agents publics, Apprentis

Bénéficiaires
Entreprises

Entreprises visées par l'action
Artisans et TPE (<10), PME (11-49 sal)

Secteurs d'activités
Commerce ; réparation d'automobiles et de motocycles