Thème
Nutrition (alimentation et activité physique), Précarité

Programmes
    Programme 1 : Population générale
  • Objectif 2 : Promouvoir des comportements favorables à la santé

Contexte
Aujourd’hui en France, plus de 2 millions de personnes ont recours à l’aide alimentaire. L’étude Abena (2004-2005) montre que l’état de santé des personnes bénéficiaires de l’aide alimentaire est davantage dégradé que celui des catégories de population plus favorisées : carences nutritionnelles, hypertension artérielle, hypercholestérolémie, surpoids et obésité…
Les fortes contraintes budgétaires, le stress engendré par les difficultés de la vie quotidienne, du logement, des lieux de vie disposant de peu d’équipement ménager, l’isolement social, les ruptures culturelles, familiales,… ont des influences sur les pratiques alimentaires et sur la relation à l’alimentation des personnes soumises à ces situations.
La région PACA est concernée par ces inégalités de santé : surcharge pondérale plus fréquente, activité physique de loisir moins importante chez les personnes ayant un faible statut socio-économique …
Sur la région, 3.1% des habitants seraient en situation d’insécurité alimentaire quantitative et plus de 40% déclarent être en « situation d’insécurité alimentaire qualitative ou d’insatisfaction alimentaire » (ORS PACA Baromètre Santé nutrition2008).
En 2009, selon L’INSEE, 15.7% des habitants de la région PACA vivent sous le seuil de pauvreté, ce qui place la région au 4ième rang des régions métropolitaines ; dans les Alpes Maritimes, 14% des habitants vivent sous le seuil de pauvreté.

Dans le département des Alpes Maritimes, en 2011, 104 associations et CCAS, répartis sur 34 communes sont adhérentes à la Banque Alimentaire des Alpes Maritimes et distribuent de l’aide alimentaire (repas, colis, épicerie sociale/solidaire). Parmi ces communes, Nice représente la plus forte densité de structures. A ces structures s’ajoutent les réseaux des Restos du coeur (16 structures), du Secours populaire et du Secours catholique.

Objectif de l'action
* Objectifs du plan d'action "Population générale"
- Objectif général 2 : Promouvoir des comportements favorables à la santé
- Objectif spécifique 2.2 : Promouvoir une alimentation équilibrée et la pratique d’une activité physique régulière
- Objectif opérationnel 2.2.1 : Faciliter l’accès de tous à une alimentation équilibrée

* Objectif général
- Promouvoir des comportements favorables à la santé en matière de nutrition au sein des structures d’aide alimentaire

* Objectifs opérationnels
- Relever les besoins et attentes des personnels des structures d’aide alimentaire ou des personnels de structures en lien avec des bénéficiaires de l’aide alimentaire
- Former les travailleurs sociaux et autres professionnels intervenant dans le secteur social sur le thème de l'alimentation équilibrée pour les publics en situation de vulnérabilité

Description
* Axe 1 - Mise en place d’une formation de 3 jours sur la thématique « Nutrition et précarité » à destination des personnels, des bénévoles intervenant dans le secteur social de l’aide alimentaire
- Diffusion de l’offre de formation auprès de structures du département
- Recueil des inscriptions
- Réalisation de relevé de besoins et d’attentes en matière de formation auprès des inscrits
- Réservation de salles
- Elaboration et signature de convention de formation
- Ajustement du programme de formation
- Constitution des dossiers documentaires des stagiaires
- Animation des 3 jours de formation
- Evaluation de la formation
- Traitement des évaluations
- Rédaction du rapport d’évaluation

* Axe 2 – Accompagnement collectif des professionnels /bénévoles ayant suivi la formation,
- Echanges de pratiques autour des pratiques d’animation, échanges d’outils, de modes d’approvisionnement des structures, de modes de distribution de l’aide alimentaire …. au sein des structures

* Axe 3 - Accompagnements individuels des professionnels /bénévoles ayant suivi la formation, au sein de leur structure
- Aide au développement d’actions de promotion de la santé au sein des structures (construction/rédaction de projet, co-animation d’ateliers nutrition, offre alimentaire diversifiée, organisation du rayonnage, élaboration d’affichage…)

Année de début de réalisation
2014

Année de fin de réalisation
2015

Durée
12 mois à partir de septembre 2014

Fréquence
Suivie

Public
Jeunes 16-25 ans (insertion professionnelle), Adultes 18-55 ans, Personnes de plus de 55 ans, Professionnels du social, Aidants, Etudiants, apprentis, Chômeurs, Personnes en difficulté socio-économique

Nombre de personnes concernées
24 personnes

Type d'action
Communication, information, sensibilisation, Education pour la santé, Formation, Appui et/ou suivi en méthodologie et évaluation, Coordination locale, Soutien aux équipes, Travail en réseau, Etude de besoins - diagnostic

Outils et supports utilisés :

- Études E3A, ABENA, LH - Le jeu à table, Nathan - Calendrier PAI/INPES - Livrets INPES pour toutes les tranches d’âge - Le Classeur « Alimentation Atout Prix », INPES - Coffret Légumady DRAFF - Délice de Fruits et légumes IREPS Poitou Charentes - Cuisiner malin Mairie de Paris - Manger équilibré et jouer la variété de la Fédération Française des Banques Alimentaires

Communication et valorisation de l'action
Présentation en interne, auprès d'organisations spécialisées et auprès des institutions ; Site internet du CoDES 06

Financeur
  • ARS : 4 318 € €
  • Etat
  • - Autre : INPES : 288 € €

Evaluation de l'action
* Indicateurs quantitatifs
- Nombre de structures destinataires de l’offre de formation : 164
- Nombre de conventions signées : 4 (pour 5 structures participant)
- Nombre de questionnaires de relevé de besoins retournés : 8
- Nombre de journées de formation : 3 + 1 jour d'échanges de pratique consécutif
- Nombre de journées d'accompagnement individuel : 14 demi-journées
- Nombre de personnes formées : 8 (5 structures)
- Nombre de structures accompagnées individuellement : 8
- Nombre de personnes accompagnés individuellement : 16

* Indicateurs qualitatifs
- Type de besoins, attentes énoncés en matière de formation : améliorer les connaissances nutritionnelles, améliorer les connaissances sur la précarité, améliorer les connaissances sur la méthodologie de projet, savoir utiliser des techniques et outils d'animation, savoir utiliser des techniques et outils d'aide à l'élaboration de projet, rencontrer d'autres structures / échanger
- Contenu de la formation : Représentations de la santé / définitions / concepts ; Principes de l'équilibre alimentaire ; Méthodologie de projet
- Type et niveau de compétences, de connaissances développées : déterminants de l'acte alimentaire, spécificités de l'alimentation des bénéficiaires de l'aide alimentaire, représentations de la relation d'aide, équilibre nutritionnel et petit budget, étapes de la méthodologie de projet, principes de la démarche d'éducation pour la santé
- Satisfaction des participants : ++

Secteur d'activité
Centre communal d’action sociale, Centre social, Etablissement et service médico-sociaux pour personnes en difficultés spécifiques, Structure en charge de la distribution de l’aide alimentaire

Lieu d'intervention
Structures de distribution de l’aide alimentaire ou en contact avec des bénéficiaires de l’aide alimentaire

Niveau géographique
Départemental

Commune
Sospel, Menton, Carros, Vence, Beausoleil, Nice, Villefranche-sur-Mer, Cagnes-sur-Mer, Grasse, Valbonne, Antibes, Le Cannet, Cannes

Niveau départemental
Alpes-Maritimes

Niveau territorial de santé
Cannes-Grasse, Antibes, Menton, Nice

Plan national
OBESITE - Plan Obésité (2010-2013), NUTRITION - Programme national nutrition santé (2011-2015)

Action(s) lolf
PSS 12. Accès à la santé et éducation à la santé, PSS 12.2 Santé des populations en difficulté

Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé - Amélioration de la qualité de vie - Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)