Accompagner la posture parentale, Service Prévention de la ville de La Roche sur Yon


2017

Thème
Périnatalité - Parentalité

Programmes
    Programme 01 : Permettre à chaque personne d'être acteur de sa santé en mobilisant ses ressources personnelles
    Programme 11 : Faciliter l'accès à la prévention et aux soins des personnes en situation de vulnérabilité

Contexte
L'équipe du service prévention de la ville de la roche sur Yon est de plus en plus interpellée par les familles sur des questions liées à la parentalité, dans le cadre des actions collectives qu'elle met en place (café-parents, sorties familles, ateliers parents-enfants...)

Elle partage également des constats avec les partenaires du secteur éducatif:
-difficultés pour les parents à poser et à tenir un cadre éducatif (règles de vie, sanctions...)
-enjeu de l'enfant dans la relation parent-enfant en lien avec l'histoire et les compétences psychosociales du (des) parent(s)
-enjeu dans la relation conjugale
-questionnement autour de la notion d'autorité
-difficultés pour des parents à se rendre disponible auprès de leur(s) enfant(s)
-difficultés pour des parents d'être en relation de plaisir avec leur(s) enfant(s) via le jeu, le support numérique, ...

Objectif de l'action
Objectif général :
Accompagner les parents dans une démarche de réflexion, de prise de conscience et de renforcement des compétences psychosociales afin de promouvoir une attitude éducative bienveillante des parents


Objectifs pédagogiques :
-Favoriser la compréhension des processus en jeu dans la relation parents-enfants
-S'interroger les pratiques éducatives et la posture d'autorité.
-Découvrir des techniques à la fois accessibles, concrètes, adaptées et efficaces pour gérer les situations conflictuelles au quotidien
-Développer les habilités à mettre en œuvre pour mieux communiquer, et favoriser l'estime de soi et l’autonomie des enfants
-Valoriser les compétences parentales

Description
L'équipe du service prévention avait initialement sollicité l'Ireps pour intervenir auprès d'un groupe de mamans constitué depuis déjà un an. Le groupe avait travaillé autour de 2 objectifs:
1-Mettre hors-jeu la violence à l'école: réflexion autour de son rapport à l'école en tant que parent et de ce qu'on projette sur ses enfants.
2-Mettre hors-jeu la violence à la maison: réflexion autour de ses représentations de la violence, autour des éléments en jeu dans le conflit

L'ireps a rencontré le groupe qui souhaitait aller plus loin sur ce thème. Cette rencontre a permis de faire émerger les besoins et de préciser les axes de travail. 2 questions ont été soulevées:
1-Comment accueillir les émotions de l'enfant et l'aider à gérer la colère?
2-La communication non violente (CNV)... oui mais comment?

Le groupe a travaillé avec l'équipe de prévention autour de la création d'une d'un tipi de la colère.

5 séances ont été programmées de septembre à décembre 2017 pour travailler autour de la CNV et de la posture d'autorité. Mais 4 mamans ont repris un activité professionnelle durant l'été et l'atelier a dû être annulé.

L'intervention de l'Ireps a été redéfinie pour un autre groupe qui venait d'être constitué pour un soutien à la parentalité.
6 séances de 2h ont été organisées autour des objectifs suivant :
Séance 1 : Faire connaissance, Co-construire le cadre favorisant un climat de confiance, Interroger les représentations autour de la parentalité, Souligner les différentes dimensions de la parentalité, Identifier les préoccupations des participants et arrêter des thèmes de travail pour les 4 séances suivantes.
Séance 2 : apprendre à se connaître à partir de nos émotions, accueillir et identifier nos émotions pour pouvoir les exprimer, Identifier les moyens qui peuvent nous aider à relâcher la tension et de recharger les batteries pour pouvoir prendre soin de nous.
Séance 3 : Appréhender nos besoins pour se senti bien dans le groupe et les mettre en lien avec les besoins de l’enfant à la maison, Identifier nos émotions et nos besoins dans des situations de vie avec nos enfants, Faire le lien entre besoins et émotions, Comprendre qu’un besoin existe derrière un comportement inadéquat
Séance 4 : apprendre à se connaître en identifiant nos besoins les plus forts

Séance 5 : Identifier pourquoi les demandes des adultes restent souvent sans réponses, apprendre à écouter les besoins de l’enfant derrière un comportement inadéquat, Face aux méthodes traditionnelles visant à faire obéir les enfants (menaces, avertissements, ordres, sarcasmes, sermons...), découvrir d'autres façons d'inviter à coopérer dans un climat de détente.

Séance 6 : bilan

L’atelier s’imbriquait dans le cadre d’un projet plus globale construit autour de 3 actions :
Des temps d’accompagnement individuel
L’organisation d’un séjour de par et pour le groupe, 2 jours au bord de la mer, permettant au éducatrice d’observer les habitudes et les fonctionnements et de mettre ça au travail par la suite en individuel.
La participation à l’atelier collectif « Etre parent c’est… »

Pour certaines participantes, les actions collectives s’inscrivent dans le prolongement de la démarche d’accompagnement individuel initiée depuis plusieurs mois ; antérieurement, pour d’autres c’est un tremplin pour engager un travail personnalisé.

La réunion de bilan final n'a pas encore eu lieu avec les partenaires de l'action

Année de début de réalisation
2017

Année de fin de réalisation
2018

Durée
10 mois

Fréquence
Suivie

Public
Préadolescents (10-12 ans), Adolescents (13-18 ans), Parents

Nombre de personnes concernées
12 parents

Type d'action
Education pour la santé

Partenaire d'action
Service prévention de la ville de la roche sur Yon

Outils et supports utilisés :
Compétences psychosociales

Affiche

IREPS Pays de la Loire


Financeur
  • ARS : 5 300 € €

Evaluation de l'action
Critères quantitatifs:
- Nombre de parents ayant participé aux différentes séances et assiduité : 9 mamans séparées du père - 1 personne n’a participé qu’à une séance, 3 mamans à 3 séances, 3 mamans à 4 séances, 1 maman à 5 séances, 2 mamans ont participé à l’ensemble des 6 séances. Les participantes étaient très impliquées mais n’ont pas toujours réussi à se rendre disponibles pour l’atelier. Une maman avait par exemple un fils trisomique et n’a pas souvent réussi à trouver un moyen de garde. Une femme a trouvé un emploi après la 4ème séance. Elles avaient aussi parfois des RDV médicaux.
- Nombre de participants à chaque séance: entre 4 et 8 participants.
- Nombre et durée de rencontres organisées avec les professionnels : 2 + des temps de bilan d’1 à 2h après chaque rencontre.
- Nombre et durée des séances mises en place auprès parents : 2h

Critères qualitatifs:
*Du point de vue de l'Ireps
-Caractéristiques du groupe.
Le groupe rassemblait des mamans séparées des pères. Pour plusieurs, elles étaient dans des situations personnelles difficiles tant sur le plan socio-professionnel que sur le plan de la santé. Plusieurs mamans étaient sous mesure éducative, ce qui n’empêchait pas un lien sécure avec les intervenantes pour avancer en confiance sur les sujets les concernant. Les participantes se sont vraiment impliquées dans le travail proposé, parfois avec beaucoup d’émotions. Les larmes ont coulé chez plusieurs personnes et sur plusieurs séances. C’est pourquoi, nous avons avancé doucement sur les thèmes qui ont été développés et qui étaient particulièrement sensibles pour chacune des participantes.

Implication et positionnement des professionnels : Les séances ont été co-animées avec 2 éducatrices qui travaillaient avec le groupe sur les 2 autres temps du projet. Chacun s’est impliqué dans les séances avec les repères en sa possession relatives au sujet travaillé mais également avec sa propre réalité de parent et beaucoup de bienveillance et d’empathie. Une des éducatrices formée à la systémie familiale trouvait dans les outils de l’Ireps des leviers très utiles pour mettre au travail les participantes sur leur propre vécu avec une approche plutôt psychanalytique. L’Ireps mène d’ordinaire ce type d’atelier avec une approche réflexive qui permet d’assurer une distance émotionnelle par rapport aux situations travaillées. Ce point a été discuté régulièrement lors de temps de bilan continu pour clarifier les cadres de références, les intentions et afin de rester toujours bienveillant dans notre champ d’intervention.
-Lien des séances collectives avec les autres actions : Les 3 actions du projet « accompagner à la posture parentale » ont vraiment été complémentaires du point de vue de l’équipe de prévention comme du point de vue des participantes. Elles ont permis un travail en profondeur pour chacune. Par contre, il n’a pas été simple pour la chargée de mission de l’Ireps de délimiter l’atelier collectif comme elle ne participait pas au autres temps en parallèle durant lesquelles les participantes continuaient d’avancer individuellement et collectivement.

-Soutien de la direction
*Du point de vue des professionnels :
La réunion de bilan final n’ayant pas encore eu lieu, l’Ireps n’est pas entièrement en mesure de développer le point de vue des professionnels.
- Satisfaction des professionnels, Pédagogie et méthodologie adaptées, Sentiment d'utilité : Les éducatrices du service prévention ont régulièrement exprimé leur satisfaction à différents niveaux : intérêt du partenariat, posture de l’intervenante, pertinence des outils pédagogiques, complémentarité de cet atelier avec les 2 autres axes du projet…
- Acquisitions, apports
Les éducatrices spécialisées assurent avoir vu des choses bouger pour chacune par rapport à leur posture parentale. Elles ont pu confronter leurs représentations, interroger leur manière de faire et d’être avec leurs enfants, prendre, mieux comprendre ce qui se joue pour chacun dans le conflit à la maison et envisager d’autres possibles. Selon elle, les participantes ont fait beaucoup de ponts dans leur relation à leur(s) propre(s) enfant(s)
Plusieurs participantes on fait la demande d’un suivi individuel sur la période de l’atelier. L’atelier collectif ; en complément du séjour a permis d’engager un travail éducatif très poussé sur les temps d’accompagnement individuel.
Très vite, un climat de confiance s’est construit au sein du groupe. Et des liens forts se sont progressivement tissés entre les participantes qui ont même demandé à s’échanger leurs coordonnées pour pouvoir se voir en dehors de ces moments.

* Du côté des participantes :
- Satisfaction des participantes
Les participantes sont très satisfaites de l'atelier et dégagent plusieurs points positifs: "c’est ludique, respectueux, drôle par moment ; très intense en émotions par d’autres moments ; intéressant ; on en ressort remplie ; une bonne communication, des rires, des solutions de l’entraide, de l’affection, le partage, l’échange, le café, les gâteaux; les supports; intervenantes très agréables"

- Utilité perçue des séances: Toutes les participantes pensent pouvoir réutiliser des choses dans leur vie personnelle. "on a fait un beau chantier, ça m'a permis d'avancer"; "le fait de travailler avec des supports est génial pour avancer dans nos réflexions"

- Acquisitions en termes de savoirs, savoir-faire et de savoir-être, changements déclarés par les participantes: "J'ai appris pas mal de choses, comme par exemple des connaissances sur les besoins des enfants", "je retiens qu'il n’y a pas de parent parfait, on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a. " "Cela m'a permis de mieux comprendre les besoins de l’enfant et mes propres besoins. Maintenant, je sais qu'il y a un besoin derrière tout comportement problématique"
"L'atelier m'a apporté réconfort, écoute, réflexion, une nouvelle connaissance de soi-même, "connaître d’autres personnes, il m'a permis d'apprendre à m’aimer en tant que mère, de de prendre confiance en moi pour les relations avec mes enfants"



Secteur d'activité
Autre

Lieu d'intervention
Maisons de quartier de la ville de la Roche sur Yon

Niveau géographique
Communal

Commune
La Roche-sur-Yon

Niveau communal
La Roche-sur-Yon

Niveau départemental
Vendée

Niveau territorial de santé
CA la Roche Sur Yon - Agglomération, CC du Pays de Saint-Fulgent - les Essarts, CC Pays de Chantonnay

Plan national
PRECARITE - Stratégie d'actions en matière de santé et de précarité

Action(s) lolf
PSS 12. Accès à la santé et éducation à la santé, PSS 12.1 INPES, PSS 12.2 Santé des populations en difficulté

Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé - Amélioration de la qualité de vie - Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)