"Apprendre à se connaître pour mieux vivre ensemble"


2016

Contexte
* Nombreux entretiens individuels entre les CPE ou l'infirmière et des élèves qui expriment un mal être, une difficulté à exprimer leurs émotions et une difficulté avec leur identité et leur relation avec leurs pairs.

* Beaucoup d'incivilités accrues par les réseaux sociaux qui mettent les élèves en grande difficulté quant à la gestion de ces problématiques.

* Des parents désemparés et dépassés par les difficultés de leurs enfants.

Objectif de l'action
* Promouvoir le mieux vivre ensemble en développant les compétences psychosociales des élèves et ainsi créer un climat scolaire favorisant le bien-être des élèves et leur réussite.

* Développer l'appropriation des valeurs de la République pour une prise de conscience des droits et des devoirs du citoyen en devenir.

Description
* Apprendre à se connaitre :
-Rappels sur les transformations physiques et psychologiques de l'adolescence.
-Débats sur les représentations et perceptions qu'ont les jeunes d'eux-mêmes et des
autres.
-Répercussions sur leur relation avec leurs pairs.
-Travail sur la communication

* Club coopératif :
Mise en place de jeux sur le temps de la pause méridienne pour apprendre à se connaitre (jeux coopératifs pour développer l'esprit coopératif et d’entraide)

* Élaboration d'un jeu de communication pour adolescent : Travail de réflexion en vue de l'élaboration et de la création d'un jeu de société (cartes ou autre)

* Afin de pouvoir développer le projet de façon optimale, il apparaît nécessaire d'avoir un outil commun. Pour ce fait une formation des personnels en lien avec la problématique est indispensable. Suite à l'expérience déjà mise en place dans quelques structures, les outils "Cet autre que Moi" et "Ce Je(u) entre Nous" proposés par l'association "Je Tu IL", nous sont apparus comme répondant parfaitement à nos besoins.

* Il s'agit ensuite d'Apprendre aux élèves à développer une estime de soi positive, afin de prévenir des conduites à risques et d'éviter des mises en danger de tout ordre.

* Par le biais de l'outil "Cet Autre que Moi" :
-mener une action de fond auprès des élèves de 13/14 ans (niveau 4°) soit 3 fois 2h/classe
-poursuivre le travail engagé sur le niveau 3° à raison d'une séance de 2h
-étendre l'action pour les élèves de 2nde et de 1ère soit 2 fois 3h


* Parallèlement, mise en place d' actions de prévention sur le thème des addictions sont menées par la BPDJ, le CEID et les consultations CAANA'BUS sur les autres niveaux du collège et du lycée

Année de début de réalisation
2016

Année de fin de réalisation
2016

Fréquence
Répétitive

Public
Préadolescents (10-12 ans) Adolescents (13-18 ans) Adultes 18-55 ans Professionnels de santé Professionnels du social Professionnels de l'éducation

Type d'action
Education pour la santé Formation

Partenaire d'action
LAFON BALLONGUE

Outils et supports utilisés :

Jeux de société

Financeur
  • ARS : 300 €

Evaluation de l'action
Nombre de rapports d'incidents
Nombre de passages à l'infirmerie
Nombre de journées d'absence

Secteur d'activité
Etablissement scolaire - universitaire

Lieu d'intervention
Zone d'Animation Pédagogique d'Arcachon
10 collèges et 4 lycées : Un collège d'accueil de la ZAP
Dans chaque EPLE de la ZAP d'Arcachon (Arcachon, La Teste de Buch, Gujan-Mestras, Le Teich, Salles, Biganos, Audenge, Marcheprime, Andernos Les Bains, Lège Cap-Ferret).

Niveau géographique
Territorial

Commune
Andernos-les-Bains Arcachon

Niveau départemental
Gironde

Niveau territorial de santé
Bassin

Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé - Amélioration de la qualité de vie - Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)