Observation et Suivi Cartographique des Actions Régionales de Santé

Accueil > Grand Est > Recherche avancée > Résultats de la recherche > Accès effectif à la prévention et aux soins de jeunes sans résidence stable

Accès effectif à la prévention et aux soins de jeunes sans résidence stable Retour aux résultats Export texte (RTF)

2014

Action chainée avec : Accès effectif à la prévention et aux soins de jeunes sans résidence stable (2013)

Porteur de l'action : club de jeunes l'étage, Association


Président : Jean-Paul Hill
19 quai des bateliers, 67000 Strasbourg

03 88 35 70 76

etage.strasbourg@wanadoo.fr

Thème
Précarité
Programme
    Programme : Réduire les inégalités territoriales et sociales de santé pour améliorer l’accès à la prévention, à la promotion de la santé et aux soins
  • Objectif Objectif 2: Adapter les politiques de prévention et de promotion de la santé aux populations concernées
Contexte
L'association "club de jeunes l'étage" assure une action en matière de prévention et d’accès aux soins qui touche majoritairement une population de jeunes adultes âgés de 18 à 25 ans, en difficulté sociale, en situation de précarité voir d’errance et/ou de rupture familiale, sans résidence stable, relevant du droit commun et qui fréquentent les différents services de l'association.
Les activités de l'association visent à offrir aux jeunes une écoute leur permettant d’aborder et de repérer des problématiques de santé, mais aussi de répondre à leurs demandes par un accompagnement individualisé.
Objectif de l'action
* Objectif général : Améliorer l’accès à la prévention et aux soins des jeunes sans résidence stable

* objectif intermédiaire 1: Faciliter l’accès aux droits des jeunes

* objectif opérationnel 1: Instruire les demandes de Couverture maladie universelle (CMU) / Couverture maladie universelle – complémentaire (CMU-C)
* objectif opérationnel 2 :Faciliter l’accès à une complémentaire santé
* objectif opérationnel 3 : Mobiliser et sensibiliser les jeunes aux démarches d’accès aux droits sociaux

* objectif intermédiaire 2: Sensibiliser l’ensemble des professionnels de l’association aux questions de santé

* objectif opérationnel 1: Systématiser le recueil des problématiques de santé lors du 1er entretien effectué par le travailleur social
* objectif opérationnel 2: Renforcer les compétences en matière de santé des travailleurs sociaux

* objectif intermédiaire 3 : inscrire les jeunes dans un parcours de soin

* objectif opérationnel 1: Accompagner des jeunes vers les structures / dispositifs de soin
*objectif opérationnel 2: Renforcer les partenariats pour faciliter l’orientation des jeunes vers les dispositifs de santé de droit commun
* objectif opérationnel 3: orienter les jeunes vers un bilan de santé
* objectif intermédiaire 4: favoriser des comportements favorables à la santé

* objectif opérationnel 1: Organiser une à deux séances de vaccination (grippe saisonnière et DT Polio)
* objectif opérationnel 2: Développer au moins 4 séances collectives d’éducation pour la santé
Description
- Sensibilisation du public et des professionnels aux questions de santé (accès aux droits, prévention, soins) ;

- Instruction des demandes de CMU et CMU C et dépôt, présentation et suivi des dossiers en lien avec les agents liquidateurs de la CPAM ;

- Accompagnement personnalisé et individuel des jeunes dans un parcours de soin ;

- Mise en place d’actions collectives d’information et de prévention (éducation pour la santé) et d’une séance de vaccination ;

- Accueil de stagiaires des IFSI et encadrement des actions collectives menées ;

- Participation aux réunions organisées par l’ARS Alsace (plateforme santé précarité) et nos autres partenaires santé associés.
Année de début de réalisation
2014
Année de fin de réalisation
2014
Durée
12 mois
Fréquence
Suivie
Public
Jeunes 16-25 ans (insertion professionnelle) ; Professionnels du social ; Personnes sans domicile fixe ; Personnes en difficulté socio-économique
Les jeunes de moins de 25 ans en situation de précarité.
Type d'action
Communication, information, sensibilisation ; Education pour la santé ; Formation ; Prise en charge sociale ; Travail en réseau ; Accueil, écoute, orientation
Partenaire d'action
CPAM
Mutualité française
Mutuelles étudiantes
Service social des Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS)
Union française de santé bucco-dentaire (UFSBD)
Institut de formation en soins infirmiers de Strasbourg (IFSI)
Médecins libéraux
Maison des Adolescents du Bas-Rhin (MDA)
Centre médicopsychologique (CMP) : rue de Berne
Association de lutte contre la toxicomanie (ALT)
Mutuelle générale de l’éducation nationale (MGEN)
Permanence d’accès aux soins de santé « La Boussole » (PASS)
Union régionale des médecins libéraux d’Alsace (URMLA)
Ville de Strasbourg
Espace régional de documentation (ERD)
Centre d’information régional sur les drogues et les dépendances (CIRDD)
Professionnels de santé en fonction des thèmes abordés
Financeur
ARS : 39 500 euros
Collectivités territoriales
   Communes et intercommunalités : 5 500 euros
Evaluation de l'action
* Indicateurs quantitatifs :

- 511 nouveaux entrants en 2014 ont été accueilli par la plateforme d'accueil et d'accompagnement de l'Etage ;
- 148 poursuites de parcours d'accompagnement ;
- 659 personnes ont ainsi bénéficié d'un accompagnement individualisé en 2014. Si nous mettons ces chiffres en regard du nombre de dossiers CMU-CMUC déposés à la CPAM (186), nous sommes sur un taux de 28,2% de réponses aux demandes, à minima. La majorité des dossiers étant déposés pour des nouveaux entrants dans la suite du bilan initial qui est fait avec eux concernant leur couverture santé, le taux est alors de 36,4 % de réponse aux demandes . Ceux pour qui nous ne déposons pas de dossier sont ceux qui ont des droits ouverts et une couverture santé. Pour 2014, nous répondons sur cette fourchette : entre 28,2% et 36,4%.
- 186 dossiers d'instruction de demande CMU/CMU-C ont été déposés directement à la CPAM en 2014.
- 1OO % de ces 186 dossiers ont été traités et ont permis une admission effective aux droits.
- Pour 404 personnes sur 511 entrants, nous savons que la question des droits a été abordée dès l'entretien d'accueil. La question n'est pas renseignée pour 107 personnes et n'a peut-être pas été abordée lors du premier entretien. Un état des lieux des droits a ainsi été réalisé pour 79% des entrants.
- 36 % des nouveaux entrant pour qui un dossier CMU-CMUC a ensuite été déposé témoigne de la bonne prise en compte de ces problématiques par l'ensemble de l'équipe.
- Pour 422 personnes (82,6%) la question de leur santé a été abordée, pour 32 personnes (6,3%) cette question n'a pas été abordée, pour 57 personnes (11,1%) cet item n'est pas renseigné. L'item « santé abordée » étant correctement renseigné, nous pouvons considérer que à minima 88,84% des entrants ont bénéficié d'un état des lieux des problématiques de santé.


* Indicateurs qualitatifs :

- Lorsqu'une demande de CMU-C est déposée, après traitement du dossier, les droits sont ouverts pour un an. Si les droits de base ne couvrent la personne que quelques mois, son dossier sera bloqué et c'est pourquoi nous faisons systémat iquement la base et la complémentaire (sauf pour les personnes qui sont salariées ou qui touchent des allocations chômage ou du RSA).

- Evaluation des relations de l'association avec les organismes sociaux saisis, d'assurance maladie obligatoire et complémentaire : un partenariat efficient est en place depuis plusieurs années entre les services de la CPAM et notre association par l'intermédiaire de notre référent interne. Il a permis un traitement pointu des dossiers sur place avec les agents liquidateurs durant l'année 2014. A partir de 2015, les nouvelles dispositions de la CPAM amènent ces modalités de travail à évoluer vers l'envoi des dossiers et le maintient de contacts téléphoniques réguliers permettent de lever des incertitudes, de suivre le traitement des dossiers et d'être réactifs le cas échéant. La proximité indispensable pour lever les freins innombrables au rétablissement et au renouvellement des droits du public visé reste essentielle pour faciliter la finalisation des dossiers et sera maintenue.

* Objectif spécifique :
- Sensibiliser l'ensemble des professionnels de l'association aux questions de santé.

* Indicateurs qualitatifs :

- Un planning de participation aux différentes structures, plan de formation des travailleurs sociaux, révision de l'organigramme fonctionnel, évaluation des formations suivies par les travailleurs sociaux de l'association sont établis : Ces éléments existent ou sont en cours d'élaboration. L'ensemble des professionnels est impliqué et des professionnels référents santé sont désignés. Leur participation aux différentes instances et formations dans le champ de la santé est progressivement déterminée.

* Indicateurs qualitatifs :

- sur 511 jeunes entrants, 88 n'avaient pas de médecin traitant et 52 en avaient un. Nous sommes obligés de constater que l'item n'est pas renseigné pour 371 personnes, ce qui ne permet pas de renseigner correctement cet indicateur.
- Un travail est en cours visant à sensibiliser les professionnels à orienter vers un médecin traitant, alors que cette question est assez éloignée des préoccupations d'une partie du public rencontré. La nécessité d'avoir un médecin traitant est difficile à argumenter auprès d'un public de jeunes souvent peu soucieux de leur santé, aux parcours de vie parfois chaotiques et qui ne sont pas dans l'anticipation. La réalité de leurs conditions de vie, souvent au jour le jour, a des effets évidents sur les parcours de soin. L'argument du meilleur remboursement est peu convaincant. De fait, les professionnels priorisent l'abord des problématiques de santé, l'accès à une couverture maladie et l'ouverture de droits, et eux aussi l'accès à des soins, la rencontre d'un médecin ou d'un professionnel de santé, même ponctuelle.

* Indicateurs qualitatifs :

- Un travail de sensibilisation et d'orientation vers un bilan de santé est mené. Malgré des relances, il est rare qu'un jeune accepte de prendre un rendez-vous. Quand ce rendez-vous est pris, il n'est pas toujours honoré et encore plus rarement suivi du 2ème rendez-vous qui finaliserait le bilan. Les difficultés à pouvoir s'inscrire dans un parcours de soins se posent en amont du bilan de santé et à fortiori la question de l'après bilan.

* Indicateurs quantitatifs :

- 35 % en moyenne des personnes ayant bénéficié d'un accompagnement individualisé ont pu déposer un dossier CMU-CMUC et de ce fait bénéficier d'une couverture sociale effective et à jour.
- dans 88,84% des cas (83,7% en 2013) l'item santé a été abordée,
- 82,6% des entrants (67% en 2013) ont bénéficié d'un état des lieux des problématiques de santé dès le premier entretien.
- Ces deux éléments en hausse révèlent une sensibilisation effective des professionnels.

* Indicateurs quantitatifs :

- 120 heures de formation en lien avec le champ de la santé («Coordinateur de projets ou d'équipes en action sociale ou médico-sociale» ;
- 6 étudiants en soins infirmiers des IFSI en 2014 ont été accueillis par l'association.

* Objectif spécifique :
- Inscrire les jeunes dans un parcours de soins.

* Indicateurs quantitatifs :

- pour près de 83% des entrants la problématique de la santé a été abordée dès le premier entretien.

* Indicateurs qualitatifs :

- Une enquête annuelle sur la couverture complémentaire santé a été menée : Plus de la moitié des nouveaux entrants n'a pas de couverture complémentaire et/ou n'est pas au clair sur cette question lors du premier accueil : 201 personnes avaient la CMU, 203 ne l'avaient pas et pour 107 personnes l'item n'est pas renseigné.

* Indicateurs qualitatifs :
- Typologie des principaux freins à l'action et pistes de remédiation envisagées (La peur de la piqure, d'avoir mal, l'oubli, la non adhésion. Poursuivre l'information du public et notre action.

* Objectif spécifique :
- Sensibiliser l'ensemble des professionnels de l'association aux questions de santé.

* Indicateurs quantitatifs :
- Sur 511 jeunes entrants, 52 ont été sensibilisés et/ou orientés vers un bilan de santé, selon ce qui a été renseigné. De fait, la proportion des jeunes qui effectuent ce bilan est infime.

* Objectif spécifique :
- Favoriser des comportements favorables à la santé.
- Organiser une à deux séances de vaccination (grippe saisonnière et DT Polio).

* Indicateurs quantitatifs :

- Une action de sensibilisation à la vaccination a été réalisée en mai 2014 sur le lieu d'accueil, qui a permis ensuite d'accompagner physiquement 4 jeunes vers la vaccination.
- Une séance de vaccination (grippe saisonnière et DT Polio) préparée fin 2014 a été effectuée dans nos locaux le 12/01/2015.
- L'ensemble des jeunes accueillis a été informé et sensibilisé en amont à l'intérêt de la vaccination.
- 15 personnes ont répondu à l'offre, ce qui a donné lieu à 12 vaccins grippe et 13 vaccins dTPca.

* Indicateurs quantitatifs :

- Effectivité de réalisation des 4 séances ;
- 6 séances collectives d'éducation pour la santé ont été réalisées : le 31/01/2014 sur l'IVG ; le 21/05/2014 sur la vaccination : diphtérie, tétanos, poliomyélite (DTP) coqueluche, hépatite ; le 24/06/2014 sur les soins et l'hygiène des pieds ; le 14/10/2014 sur le suivi gynéco logique et la contraception, le 2/12/2014 Tests de dépistages rapide à orientation diagnostique du VIH (TROO), le 11/12/2014 sur les addictions.
- Environ 70 personnes ont participés à ces séances collectives. Certaines ayant eu lieu avec un groupe fermé, d'autres sur le lieu d'accueil avec un public plus mobile ou de passage.






Niveau géographique
Territorial
Ancien découpage régional
ALSACE
Commune
Strasbourg
Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
- Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé
- Amélioration de la qualité de vie
- Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)
Niveau territorial de santé autre territoire
STRASBOURG
Plan national
ENFANT ET JEUNES - Stratégie d'actions en matière de santé des enfants et des jeunes, PRECARITE - Stratégie d'actions en matière de santé et de précarité, JEUNES - Plan Santé des Jeunes
Lieu d'intervention
dans les locaux et aux abords de l’association "club de jeunes l'étage" de Strasbourg.

© CRES PACA - ARS PACANous contacter •  Accès administrationCrédits