Accompagnement nutritionnel pratique et pédagogique en Ille-et-Vilaine, en vue de réduire les inégalités sociales de santé, dans le champ de la nutrition liée à la prévention et au soin du diabète et des maladies cardiovasculaires


2015

Action chaînée avec : Accompagnement nutritionnel pratique et pédagogique en Ille-et-Vilaine, en vue de réduire les inégalités sociales de santé, dans le champ de la nutrition liée à la prévention et au soin du diabète et des maladies cardiovasculaires

Porteur de l'action : Maison de la Nutrition, du Diabète et du Risque Vasculaire (MNDRV), Association

Président : Serge CHARPENTIER

2 rue du Bignon, 35000 Rennes

02 99 41 83 78

maisondiabeterennes@wanadoo.fr

http://www.maisondudiabete35.fr

Thème
Nutrition (alimentation et activité physique) Précarité Maladies chroniques (autres)

Programmes
    Programme sch-ma-r-gional-de-pr-vention--la-nutrition-et-l-activit--physique : Schéma Régional de Prévention - La nutrition et l'activité physique
  • Objectif poursuivre-les-actions-da-informations-et-da--ducation-nutritionnelle-axe-1 : Poursuivre les actions d’informations et d’éducation nutritionnelle (axe 1)
  • Objectif promouvoir-la-activit--physique-et-sportive-aupr-s-de-populations-sp-cifiques-axe-2 : Promouvoir l’activité physique et sportive auprès de populations spécifiques (axe 2)

Autres programmes ou dispositifs
Atelier Santé Ville (ASV), Contrats Urbains de Cohésion Sociale (CUCS), Animation Territoriale de Santé (ATS) ET Contrat Local de Santé (CLS)

Contexte
Avec l’apparition éventuelle de difficultés financières, de facteurs de risque vasculaire parfois graves, ou encore l’avancée en âge, équilibrer son alimentation et avoir une activité physique régulière devient un réel enjeu de santé pour les personnes concernées. Leur préoccupation principale est de comprendre, intégrer, s’approprier et mettre en pratique les recommandations nationales et celles de leurs professionnels de santé ou de l’action sociale.
Les différents « slogans bien-être » du PNNS sont largement identifiés et connus. Cependant, on a pu observer, lors de situation d’accueil à l’association ou lors de stand d’information, que ces messages peuvent être mal interprétés et se confondre, par exemple, avec les préjugés, les représentations des personnes, les allégations nutritionnelles des publicitaires, les documentaires alarmants sur la sécurité sanitaire.
Les personnes recherchent l’assurance d’une information juste et adaptée à leur situation ainsi qu’un soutien quant à une mise en pratique au quotidien. Cela demande un accompagnement et un suivi. L’accompagnement nutritionnel proposé repose également sur un besoin implicite de lien social. C’est pourquoi il est organisé de manière collective autour de temps d’animation pratique. Les professionnels qui encadrent ces animations sont formés à l’écoute et développent une pédagogie basée sur le respect et l’échange.
Ce projet souhaite répondre à la question de l’accessibilité de l’information, c’est pourquoi il est développé en milieu urbain et rural, dans un souci de proximité.

Des besoins de cohérence et de partenariat entre les professionnels de santé et de l’action sociale se font sentir, d’où la recherche d’un travail pluridisciplinaire. Les problématiques liées à la nutrition sont diverses et nécessitent l’implication de tous les acteurs, de terrain, des élus et des administrateurs. Dans cet objectif, le projet est développé par territoire et s’appuie sur son diagnostic, ses spécificités, son organisation, ses professionnels.

Objectif de l'action
* Objectif général
- Répondre à un besoin d'accompagnement pratique sur la question de l'alimentation du public ciblé, afin d'améliorer son bien-être et sa qualité de vie

* Objectifs opérationnels
- Développer un accompagnement nutritionnel pratique sur les différents territoires du département (milieu urbain et rural), en direction des personnes en situation de précarité concernées par le diabète et les maladies cardiovasculaires, afin de les aider à mieux vivre avec la maladie et éviter des complications
- Diffuser et expliciter les recommandations nutritionnelles liées à la prévention et au soin du diabète et des maladies cardiovasculaires, en direction des personnes en situation de précarité, afin d’en permettre l’accessibilité sur le plan géographique, financier et intellectuel
- Promouvoir l’importance d’une activité physique, en orientant le public vers les structures et programmes adaptés, pour l’inciter à pratiquer une activité régulière
- Développer une dynamique partenariale autour du thème de la nutrition, avec les professionnels de santé et de l’action sociale, dans un souci de développement et de pérennisation de l’action

Description
* Groupe de travail
- Réflexion sur l’évolution de l’accompagnement proposé et les méthodes pédagogiques utilisées
- Participants : 10 diététiciennes libérales, des bénévoles, une salariée de la MNDRV et du réseau Diabète 35

* Ateliers nutritionnels
- Durée : 4H
- Première phase « théorique » abordant des questions pratiques liées à l’alimentation, à la prévention vasculaire et au diabète (1h). Un thème en particulier est traité, en lien avec la mise en pratique qui va suivre. Les professionnels utilisent différents outils pédagogiques adaptés pour favoriser les échanges et comprendre les représentations de la maladie et de l’alimentation des participants (photolangage, photos d’aliments, brochures pédagogiques de l’INPES ou « fiches pratiques » de l’association)
- Deuxième phase de mise en pratique (2h) : Présentation des recettes proposées pour le repas par l’intervenante (choix des aliments, intérêts nutritionnels, modes de cuisson) et préparation collective du repas par les participants. L’intervenante fait le lien avec les recommandations nutritionnelles nationales tout au long de la préparation du repas.
- Troisième phase d’échanges autour du partage du repas (1h) : A l’expérimentation succède la consommation qui permet de valider gustativement l’intérêt des repas proposés et de dépasser les représentations souvent négatives ou péjoratives d’une alimentation équilibrée (dite « diététique »).
- Un temps est consacré, lors du repas, à la réflexion sur la pratique d’une activité physique régulière. La diététicienne aide les participants à faire le point sur leur pratique quotidienne, évaluer les freins à une pratique plus importante. Individuellement, les participants se fixent un objectif à atteindre dans le mois à venir. La diététicienne oriente les participants vers des structures compétentes dans un accompagnement suivi.

* Développement d’un travail partenarial de proximité pour en assurer la cohérence et la pérennité du projet
Ce travail en direction des acteurs opérationnels et institutionnels des différents territoires permet de :
- Valider les spécificités et les besoins du public ciblé
- Faire le point sur les actions existantes en faveur du public ciblé afin d’apporter une meilleure complémentarité, et de valoriser l’action des professionnels de terrain (et les ressources locales mobilisables)
- Accompagner les professionnels dans une réflexion sur les sujets liés à l’alimentation, afin de permettre la pérennité de l’action

Année de début de réalisation
2014

Année de fin de réalisation
2016

Fréquence
Suivie

Public
Personnes en difficulté socio-économique Autre

Nombre de personnes concernées
270 (valeur réalisée)

Type d'action
Education pour la santé Coordination locale

Partenaire d'action
Acteurs locaux
Structures accueillantes
Réseau Diabète 35
Caisse primaire d'assurance maladie d'Ille et Vilaine

Communication et valorisation de l'action
Elaboration d’une plaquette d’information par commune, contenant des informations sur l’action, le public concerné et les dates de réalisation de l’action,
Diffusion des plaquettes par le biais de différents médias : presse écrite, radio, site internet de l’association, sites internet des partenaires du pôle diabète (Réseau Diabète 35, DiabRen 35), ainsi que par voie de courrier aux usagers de l’association,
Présentation et diffusion de la plaquette à l’ensemble des partenaires de l’action : les structures d’accueil de l’action (Centres Sociaux, Familles Rurales), les professionnels encadrant (diététiciennes), les professionnels du territoire impliqués dans le projet de l’association (diabétologues, diététiciennes, infirmières, du secteur libéral et hospitalier), les partenaires identifiés et impliqués localement (Animateurs Territoriales de Santé, Chargés de Missions Santé, CLIC, banque alimentaire, Centre d’Examens de Santé de Rennes, Mutuelles).

Financeur
  • ARS : 10000 €
  • Assurance Maladie
  • - Régime général : 4000 €
  • Collectivités territoriales
  • - Communes et intercommunalités : 603 €
  • Fonds propres : 14862 €

Evaluation de l'action
*Indicateurs quantitatifs
- Nombre de participants : 176 (valeur cible), 270 (valeur réalisée)

Secteur d'activité
Autres secteurs / actions relatives à des secteurs d'activités de façon non spécifique

Niveau géographique
Départemental

Commune
Antrain Bain-de-Bretagne Fougères La Guerche-de-Bretagne Liffré Montauban-de-Bretagne Redon Rennes Saint-Malo Vitré

Niveau départemental
Ille-et-Vilaine

Action(s) lolf
  • PSSOS 15. Prévention des risques liés à l'environnement, au travail et à l'alimentation
  • PSSOS 15.1 Nutrition et santé

Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé - Amélioration de la qualité de vie - Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)