Déploiement régional de l'action de dépistage du diabète de type 2 en officine


2015

Action chaînée avec : Dépistage du diabète de type 2 en officine

Porteur de l'action : Union Régionale des Professionnels de Santé Pharmaciens Libéraux de Bourgogne (URPS Pharmaciens)

Président : Alexandre BERENGUER

Maison des entreprises, 21000 Dijon

0380778502

urps.pharmaciens.bourgogne@orange.fr

Thème
Maladies chroniques (autres)

Contexte
En France, les maladies chroniques touchent 15 millions de personnes atteintes plus ou moins sévèrement, soit 20% de la population. Il est important de dépister le diabète le plus précocement possible afin d'éviter un retard de diagnostic, qui est en grande partie responsable de complications cardio-vasculaires (infarctus du myocarde, artérite), ophtalmologiques (rétinopathie, cécité), rénales, podologiques.Le but étant d'assurer ensuite une prise en charge adaptée.
Après analyse du parcours de soins du patient diab"tique, différents points de rupture ont été identifiés. Suite à cela un COPIL "parcours diabète" a été mis en place par l'ARS de Bourgogne, sont objectif est d'associer un maximum de partenaires pour participer à des actions autour du diabète.

Objectif de l'action
* Objectifs généraux
- Détecter les patients qui ne profitent pas ou peu du système de soins et leur faire bénéficier d’un dépistage glycémique en officine
- Prévenir l’entrée dans la maladie, prévenir et retarder la survenue de complications

* Objectif opérationnel
- Organiser des dépistages au sein des pharmacies

Description
- Organisation de 2 soirées de sensibilisation des pharmaciens
- Campagne d'information (affiches en officines)
- Proposition d'un 1er quizz par le pharmacien au patient susceptibles de présenter un facteur de risque (plus de 45 ans) : 9 questions permettant de repérer les facteurs de risques connus
- Dépistage glycémique (suivant les résultats du patients au 1er quizz)
- Remplissage d'une carte T pour le recueil de données
- Si la valeur glycémique est élevée, le patient est orienté vers son médecin et sa carte lui est remise. Le médecin traitant doit alors tamponner la carte.
- Si la valeur glycémique est normal, le pharmacien poste la carte T.

Année de début de réalisation
2015

Année de fin de réalisation
2015

Fréquence
Ponctuelle

Public
Adultes 18-55 ans Autre

Type d'action
Consultation de dépistage

Partenaire d'action
CPAM
Association de patients
Mutualité Française de Bourgogne

Financeur
  • Autre : 100000 €

Evaluation de l'action
* Indicateurs quantitatifs
- Résultats de dépistage positifs / négatifs
- Taux d'adhésion (nombre d’officines adhérant au programme / ensemble des officines)
- Taux de participation
- Proportion de sujets testées ayant plus de 45 ans
- Proportion de sujets testés ayant un IMC > 28
- Proportion de sujets en HTA traitée
- Proportion de sujets traités pour anomalies lipidiques
- Nombre de sujets ayant des antécédents de diabète
- Proportion d'officines adhérant au programme situées dans les zones d'habitation de populations en situation de précarité
- Proportion de patients dépistés ayant consulté leurs médecins traitants pour l'établissement d'un diagnostic par analyse de glycémie à jeun

Niveau géographique
Régional

Niveau départemental
Saône-et-Loire

Plan national
  • DIABETE 2 - Programme d’actions de prise en charge du diabète 2
  • MALADIES CHRONIQUES - Plan national de lutte pour améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques

Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé - Amélioration de la qualité de vie - Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)