Observation et Suivi Cartographique des Actions Régionales de Santé

Accueil > Provence-Alpes-Côte d’Azur > Recherche avancée > Résultats de la recherche > Accompagnement à la santé des jeunes en situation de précarité / de rupture, suivis à la misssion locale de la Ciotat

Accompagnement à la santé des jeunes en situation de précarité / de rupture, suivis à la misssion locale de la Ciotat Retour aux résultats Export texte (RTF)

2015

Porteur de l'action : Réseau Santé Social Jeunes de La Ciotat et ses environs (RSSJ), Association


Président : Martine BRUNET-GUERNET
Directeur : Peggy PERILLAT
rue Vence, 13600 La Ciotat

04 42 70 34 76

esjlaciotat@gmail.com

www.ciotatsantejeunes.org

Thème
Précarité, Compétences psychosociales
Programme
    Programme PRAPS : Programme Régional d'Accès à la Prévention et aux Soins
  • Objectif 5: Agir avec et pour les populations démunies
Contexte
Depuis plusieurs années, le RSSJ propose des bilans de santé aux jeunes inscrits en formation (ADEF-CFBT, ETAPS GRETA et CANA, GRETA, Performance Méditerranée) et suivis par la Mission Locale, pour ceux qui ne relèvent pas de la médecine du travail.
Les bilans de santés sont assurés soit par les médecins du centre de santé Pierre Calisti (qui héberge l’ESJ), soit par des médecins libéraux, ce qui permet de proposer aux jeunes un bilan de santé complet et gratuit. Lors de ses bilans de santé, le RSSJ fait également un point avec les jeunes sur leurs droits à la sécurité sociale.
Certains jeunes ne suivent pas les recommandations prescrites lors du bilan de santé, faute de régularisation de leurs droits à la sécurité sociale ou parce qu’ils sont ayant droit de leurs parents, avec lesquels ils sont en rupture.
Le nombre de jeunes suivis par la Mission Locale qui ont besoin d’un bilan de santé a augmenté. Depuis l’ouverture de l’ESJ, de plus en plus de jeunes sont orientés par la Mission Locale (près de 50% de la file active). Ils cumulent plusieurs critères de précarité où notamment la question de logement est prégnante (car la « cohabitation » avec les parents est délétère, ce qui pousse les jeunes à partir sans que les conditions soient réunies). La Mission Locale de la Ciotat a été choisi en 2014 comme territoire expérimental de la Garantie Jeunes. Le critère pour entrer dans ce dispositif est d'être bénéficiaire des minima-sociaux, et de ne pas être engagés dans une solution (formation, emploi aidé) susceptible de déboucher à court-terme vers une situation professionnelle. Ce dispositif a permis d’identifier de nouveaux jeunes qui sont très éloignés des institutions, qui vivent pour certains isolés et qui sont en situation de précarité.
Le RSSJ travaille aussi avec les Jardins de l’Espérance qui accompagnent des jeunes inscrits en autres par la Mission Locale, et pour certains suivis par la PJJ. Ils participent à des chantiers d’insertion « métiers des espaces verts », ils sont à 80% issus des quartiers prioritaires et présentent des difficulté sociales et économiques importantes, ainsi que des problématiques de santé liées notamment à leurs pratiques.
Objectif de l'action
* Objectifs du Plan Régional d'Accès à la Prévention et aux Soins
- Fiche Action 5 : Agir avec et pour les populations démunies
. Plan d'action 5.1. : Soutenir et favoriser les actions d’accompagnement des publics en précarité
Objectif 5.1.1. : Promouvoir l’accompagnement en santé, levier majeur pour l’insertion, permettant en co-construction avec l’usager, de faire émerger ses besoins de santé et d’améliorer cette dernière

* Objectif général
- Faciliter l'accès aux droits à la santé et favoriser l'accès et la continuité des soins des jeunes âgés de 16 à 25 ans suivis par la Mission Locale, et particulièrement les jeunes les plus en difficultés (vulnérabilités économiques, sociales et familiales, renoncement aux soins, isolement, peu ou pas d'accès à l'information et aux institutions, difficultés de mobilité liées au territoire, etc.)

* Objectifs opérationnels
- Proposer des bilans de santé
- Repérer les jeunes les plus précaires (surreprésentés dans le dispositif Garantie Jeunes), qui vivent hors du cadre familial, et qui ne bénéficient pas actuellement d’un accompagnement renforcé à l’accès aux soins
- Accompagner les jeunes, les plus en difficulté qui renoncent aux soins, dans leurs démarches d’accès aux droits et à la santé
Description
* Organisation des bilans de santé
- Accueil du jeune par le psychologue social de la santé ou le travailleur social pour un entretien individuel : on lui présente l’ESJ, les objectifs du bilan de santé et on travaille éventuellement avec lui les freins à rencontrer un médecin, on rappelle le caractère confidentiel de la consultation et de la libre adhésion sur les suites à donner au bilan de santé, le jeune remplit également une échelle d’estime de soi qui sera ensuite remise au médecin, on fait un point sur les droits à la sécurité sociale et la complémentaire santé, on peut notamment vérifier la carte vitale avec le secrétariat du centre de santé
- Bilan de santé avec le médecin généraliste : consultation généraliste adaptée à l'âge et aux problématiques du jeune, la durée de la consultation (30-45 minutes) permet de prendre le temps pour aborder tous les sujets liés à la santé et faire le point sur les soins à faire, bilan complet qui s’intéresse à tous les aspects liés à la santé physique, psychique et somatique, à l’environnement du jeune et à ses pratiques (alimentaire, sport, toxiques, violence, etc.)
- A la fin de la consultation, le médecin demande au jeune s’il est favorable pour partager les recommandations du bilan de santé en présence de la psychologue ou du travailleur social : à la fin du débriefing, on propose au jeune de l’accompagner dans ses démarches d’accès aux soins en lui proposant de le rappeler
- Gratuité des soins impliquant un engagement du jeune à rencontrer la PASS pour régulariser ou ouvrir les droits à la sécurité sociale

* Accompagnement des jeunes pour l’ouverture ou la régularisation des droits à la sécurité sociale (CMU/CMUC/ASE)
- Permanence de la PASS 2 fois par mois à l’ESJ : accueil des jeunes sur rendez-vous pour régulariser ou ouvrir un dossier
- Accompagnement dans les démarches administratives pour constituer le dossier
- Partenariat avec la CPAM afin d’avoir plusieurs portes d’entrées pour la régularisation des droits

* Accompagnement des jeunes dans leurs démarches de soins
- Soins urgents au centre de santé en attendant la régularisation des droits
- Présentation du panel de soins (généraliste, gynécologue, ophtalmologue, radiographie, laboratoire, etc.) auxquels les jeunes pourront prétendre une fois leurs droits acquis sans avance de frais
- Possibilité de revoir le médecin qui a assuré le bilan de santé, et si une relation de confiance s’est installée, de le choisir comme médecin traitant
- Aide sur mesure en fonction des besoins et demandes des jeunes : possibilité de rencontrer d’autres professionnels qui assurent également des permanences à l’ESJ comme le CPEF et le CSAPA
Année de début de réalisation
2015
Année de fin de réalisation
2015
Durée
12 mois de janvier 2015 à décembre 2015
Fréquence
Suivie
Public
Préadolescents (10-12 ans) ; Adolescents (13-18 ans) ; Jeunes 16-25 ans (insertion professionnelle) ; Personnes en difficulté socio-économique
Jeunes isolés rencontrant des problématiques de logement
Nombre de personnes concernées
82 jeunes
Type d'action
Accueil, écoute, orientation ; Communication, information, sensibilisation ; Consultation ou accueil individualisé de prévention ; Travail en réseau
Partenaire d'action
Ville de La Ciotat, Mission locale, ADDAP 13 (Association Départementale pour le Développement des Actions de Prévention des Bouches-du-Rhône), PASS, CPEF, Centres de formation, Centre de santé Pierre Calisti, Professionnels de soins
Communication et valorisation de l'action
Présentation aux partenaires qui travaillent avec les jeunes en insertion ; aux groupes cibles ; en interne et sur le site de la fédération des espaces santé jeunes.
Financeur
ARS : 9 200 €
Collectivités territoriales
   Conseil régional : PACA : 10 000 €
Etat
   Autre : ASP : 2 363 €
Evaluation de l'action
* Indicateurs quantitatifs
- Nombre de bilans de santé : 82 dont 45 filles
- Nombre de personnes accompagnées à l’accès aux droits et aux soins (CMUC ACS) : 32 jeunes ont été accompagnées dans des démarches d’accès aux droits
- Nombres de jeunes ayant obtenus leurs droits : : 22 ont régularisé leurs droits ou sont en cours de
régularisation (délai 6 mois).
- Nombre de jeunes accompagnés dans les soins : 54

* Indicateurs qualitatifs
- Le nombre de jeunes n’est pas atteint d’une part car il a été surestimé ; d’autre part car les
bilans de santé garantie jeunes ont été généralisés en juin à compter de la notification de l’ARS, enfin car le nombre de jeunes en ETAPS a diminué en septembre du fait de l’intégration des plus de 25 ans dans ce dispositif. En outre, l’absence du médecin a également eu un impact sur le nombre de
jeunes touchés. Si les objectifs quantitatifs n’ont pas été atteints, un travail partenarial important a été mené afin de rendre l’action la plus opérante à partir de septembre, avec l’intégration notamment de nouveaux jeunes bénéficiaires (garantie jeunes et CAP petite enfance)
- Satisfaction : +
- En moyenne, 75% des jeunes rencontrés pour des questions de santé se sont engagés dans une démarche d’accès aux droits et/ou aux soins
Secteur d'activité
Mission locale, Organisme de formation, Structure d’accueil pour les jeunes, Centre de formation d'apprentis (CFA)
Niveau géographique
Communal
Ancien découpage régional
PACA
Commune
La Ciotat
Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
- Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé
- Amélioration de la qualité de vie
- Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)
Plan national
JEUNES - Plan Santé des Jeunes
Lieu d'intervention
Espace Santé Jeunes (Centre ville de la Ciotat, zone ZUS), CPAM, PASS, Centre de santé Pierre Calisti, Professionnels de soins, Centre Hospitalier de La Ciotat

© CRES PACA - ARS PACANous contacter •  Accès administrationCrédits