Observation et Suivi Cartographique des Actions Régionales de Santé

Accueil > Provence-Alpes-Côte d’Azur > Recherche avancée > Résultats de la recherche > Accès aux soins et à l'expression d'un public en grande précarité

Accès aux soins et à l'expression d'un public en grande précarité Retour aux résultats Export texte (RTF)

2013

Action chainée avec : Accès aux soins et à l'expression d'un public en grande précarité (2012)

Porteur de l'action : Mouvement Médiation (MEDIATION), Association


Président : Michel TRANNOY
Route du Thoronet, D17, 83340 Le Cannet-des-Maures

04 94 60 11 61 - 06 11 57 27 53

mediation83@wanadoo.fr

mouvementmediation.hautetfort.com

Thème
Conduites addictives, Précarité
Programme
    Programme PRAPS : Programme Régional d'Accès à la Prévention et aux Soins
  • Objectif 4: Favoriser l'accessibilité
  • Objectif 5: Agir avec et pour les populations démunies
Contexte
L’association héberge sur deux foyers, toute l’année, sans période de fermeture, une population d’hommes seuls, fortement marginalisés, qui rencontrent des problèmes de santé liés à la précarité récurrente de leur situation.
Au fil des ans, ces foyers ont fait l’objet d’une demande croissante, voire alarmante, de la part des services sociaux et des centres hospitaliers du département.
Ces demandes portent sur la prise en charge d’une population mouvante qui tend vers une chronicisation qui l’expose à un réel danger : dépersonnalisation, baisse importante des défenses immunitaires, effondrement mental et physique, atteinte neurologique…
Tous sont déstabilisés sur le plan psychique et souffrent de troubles psychopathologiques associés souvent à un syndrome d’exclusion.
Ces problèmes sont parfois liés à des traumatismes qui remontent à l’enfance ou à la prise pendant des années de médicaments, d’alcool, de stupéfiants, de séjours prolongés dans la rue, en psychiatrie, en prison….
Certains troubles irréversibles se traduisent par des difficultés liées au langage, à la compréhension, à la mémoire, à l’orientation…
La définition des pathologies est malaisée et leurs évolutions sont imprévisibles car la frontière entre la souffrance psychique liée à la précarité des situations et la pathologie mentale est souvent ténue.
La prise en charge de cette population est toujours longue et nécessite un recours constant à des professionnels de la santé
Objectif de l'action
* Objectifs PRAPS
- Objectif général 4.2 : Favoriser l'accessibilité à l'effectivité des droits et à l'offre de soins
4.2.3. Veiller à l’accessibilité réelle et à la continuité des soins
4.2.3.2. Améliorer la prise en charge ambulatoire et hospitalière dans le cadre du parcours de soins
4.2.3.4. Favoriser le travail en réseau santé précarité
- Objectif général 5 : Agir avec et pour les populations démunies
5.1. Soutenir et favoriser les actions d’accompagnement des publics en précarité
5.1.1. Promouvoir l’accompagnement en santé, levier majeur pour l’insertion, permettant en co-construction avec l’usager, de faire émerger ses besoins de santé et d’améliorer cette dernière
5.6. Développer des actions de réduction des risques chez les usagers de produits psycho actifs

* Objectif général
- Permettre l'accès aux soins et à l’expression d’un public en grande précarité

* Objectifs opérationnels
- Permettre le diagnostic social, médical et la prise en charge des résidents des deux foyers dans le cadre du parcours de soins
- Promouvoir l’accompagnement en santé
- Eviter les ruptures dans les parcours de soins
- Faire le lien avec les milieux médicaux spécialisés
- Permettre aux résidents de nos foyers qui souffrent d’un problème d’addiction, de connaître, d’avoir accès et d’utiliser des structures spécialisées du dispositif en addictologie
Description
- Entretien de pré-admission effectué par le psychologue, élaboration d’un diagnostic social et médical, définition des priorités de soins avec l’usager
- Orientation et accompagnement physique vers les secteurs médicaux spécialisés du secteur : (psychiatrie, alcoologie, toxicomanie…)
- Mise en place par le médecin généraliste et les médecins des secteurs spécialisés d’un traitement et aide à la prise du traitement
- Aide à la gestion de la santé et suivi des traitements médicamenteux par une infirmière libérale (2h par semaine)
- Prise en charge de la souffrance psychique, par un psychologue clinicien (20h par semaine), en lien avec le référent social et le référent médecin généraliste de la structure
- Accompagnement individualisé et de médiation dans l’accès aux soins et les démarches d'accès aux droits et aux soins par le travailleur social (4h par semaine) : rétablissement ou ouverture des droits, visite médicale, prise de rendez-vous…
- Travail en réseau avec les services de soins, avant et après l’admission dans nos foyers
- Travail en réseau avec le C.C.S.T. et le centre d’alcoologie, orientation systématique des résidents qui relèvent de ce suivi
Année de début de réalisation
2013
Année de fin de réalisation
2013
Durée
12 mois
Fréquence
Suivie
Public
Homme ; Jeunes 16-25 ans (insertion professionnelle) ; Adultes 18-55 ans ; Personnes de plus de 55 ans ; Personnes détenues ou sous main de justice ; Usagers de drogues ; Personnes sans domicile fixe ; Chômeurs ; Personnes en difficulté socio-économique
Nombre de personnes concernées
28 personnes
Type d'action
Accueil, écoute, orientation ; Consultation ou accueil individualisé de prévention ; Coordination locale ; Prise en charge médicale ; Prise en charge sociale ; Soutien aux équipes ; Travail en réseau ; Consultation de dépistage
Partenaire d'action
C.M.P. secteurs Le Luc, Brignoles et Fréjus , PROMOSOINS Fréjus et Toulon, P.A.S.S. de Fréjus, Draguignan et Brignoles, Médecin généraliste Vidauban et le Luc, Médecins spécialisés en ville – Draguignan et Toulon, Chirurgiens dentistes Vidauban, le Cannet et le Luc, Kinésithérapeutes Vidauban et Le Luc, Hôpitaux généraux et unités psychiatriques de l’ensemble du département, Centre de santé ‘La Colombe’ Toulon, Siloé Interface psychiatrique Toulon, C.S.S.T et service alcoologie de Draguignan, clinique psychiatrique du Golf à Cogolin, les 3 Sollies à Sollies Toucas, médecins de la COTOREP. Service psychiatrique secteur G12, de l’hôpital de Draguignan, centres de rééducation Pomponiana, Helio Marin, centres de cure et post-cure sur la région PACA, MDPH de Toulon, CCAS
Communication et valorisation de l'action
Présentation auprès de services spécialisés/organisations/institutions ; Site internet de l'association ; Articles de presse ; Diffusion d'un film réalisé par un cinéaste professionnel sur les chaines télévisées
Financeur
ARS : 20 000 €
Collectivités territoriales
   Communes et intercommunalités : Communes : 1 452 €
Etat
   Autre : Cohésion sociale : 3 609 €
Evaluation de l'action
* Indicateurs quantitatifs :
- Nombre de personnes sous traitement régulier et pathologies traitées : 16 suivis pour problématique psychiatrique, 8 problématiques alcooliques, 4 polytoxicomanies, 3 problèmes somatiques
- Nombre de personnes prises en charges dans le réseau : 28
- Nombre de démarches entreprises sur la période : 660 démarches santé
- Nombre de prises en charge : 205 rendez vous chez les psychiatres (en cabinet privé, à l’hôpital de jour ou au C.C.A.A alcoologie), 124 interventions de l’infirmière libérale pour la préparation de piluliers hebdomadaires et les soins (injections, prise de sang …), 86 rendez vous chez le généraliste en ville, 96 visites à la pharmacie pour la délivrance des traitements, 78 rendez vous chez le kinésithérapeute en ville, divers rendez vous chez différents spécialistes (dentiste, podologue, urologue, dermatologue, radiologues …)
- Nombre de personnes accompagnées à l’accès aux droits et aux soins (CMUC AME ACS) : 26
- Nombre de personnes ayant obtenu leurs droits CMUC AME ACS : 26
- Nombre de personnes ayant déclaré un médecin traitant : 26
- Nombre de personnes accompagnées aux soins : 26
- Nombre de personnes sensibilisées : 28
- Nombre de personnes orientées : 17

* Indicateurs qualitatifs :
- Caractéristiques des usagers : 14 bénéficiaires de l’AAH, 10 bénéficiaires du R.S.A, 4 bénéficiaires des ASSEDIC et 1 bénéficiaire d’une pension d’invalidité ; 11 personnes sous tutelle ou curatelle
- Satisfaction des publics : +
Secteur d'activité
Centre communal d’action sociale, Centre de soins, établissement de santé, Centre social, CSAPA – CAARUD , Etablissement et service médico-sociaux pour personnes en difficultés spécifiques, Local d’association
Niveau géographique
Territorial
Ancien découpage régional
PACA
Commune
Le Cannet-des-Maures
Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
- Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé
- Amélioration de la qualité de vie
- Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)
Niveau territorial de santé
Draguignan
Plan national
Aucun
Action(s) lolf
Programme :PSSOS 12. Accès à la santé et éducation à la santé: Objectif PSSOS 12.2 Santé des populations en difficulté
Lieu d'intervention
Les deux foyers de l’association ‘Mouvement Médiation’ :
- Le Foyer de stabilisation de ‘La Louve’
- La Maison Relais de ‘La Vacquière’
Les locaux des partenaires

© CRES PACA - ARS PACANous contacter •  Accès administrationCrédits