Observation et Suivi Cartographique des Actions Régionales de Santé

Accueil > Nouvelle-Aquitaine > Recherche avancée > Résultats de la recherche > Accompagnement pour l'accès aux droits et aux soins y compris la santé mentale pour les personnes en situation de prostitution à Bordeaux et la CUB

Accompagnement pour l'accès aux droits et aux soins y compris la santé mentale pour les personnes en situation de prostitution à Bordeaux et la CUB Retour aux résultats Export texte (RTF)

2016

Action chainée avec : Accompagnement pour l'accès aux droits et aux soins y compris la santé mentale pour les personnes en situation de prostitution à Bordeaux et la CUB (2015)

Porteur de l'action : Information Prévention Proximité Orientation (IPPO), Association


Président : Maryse Tourne
Directeur : Anne-Marie Pichon
14 rue Villedieu , 33 000 Bordeaux

05 56 92 25 37

ippo@orange.fr

ippobordeaux.fr

Thème
Sexualité (contraception, IVG), Santé mentale, VIH-Sida IST, Précarité, Violence (dont mutilations sexuelles)
Programme
    Programme : VIH- IST
    Programme PRAPS : Programme régional d'accès à la prévention et aux soins des plus démunis
    Programme PRSM : Programme régional santé mentale
Contexte
IPPO se situe dans les orientations 2014 du Schéma régional de prévention et de promotion de la santé et l'action s'adresse à un public en situation de précarité. La problématique de la santé relève de la définition du bien-être physique, mental et social. Dans le cadre d'une problématique générale de santé publique, au regard de la particularité des parcours de vie de la population avec laquelle IPPO travaille, de l'approche spécifique qu'elle nécessite, du travail de proximité menée par IPPO depuis plusieurs années permettant la création du lien, de son adaptation permanente aux modifications du contexte et à la demande, l'association attend de ce projet l'amélioration de l'accès aux droits et soins des personnes en situation de prostitution et / ou victimes de la traite de êtres humains (TEH) à des fins d'exploitation sexuelle à Bordeaux, dans un contexte où :
. la file active totale 2013 est de 582 personnes, dont 90 % sont des migrants
. Les mouvements de population sont très importants (entraînant des problèmes d'accès à l'ouverture des droits sociaux pour les nouvelles personnes)
. C'est l'accompagnement global de ces personnes dans les aspects les plus complexes de leur quotidien qui leur permet d'accorder de l'importance à leurs démarches de soins, reléguées le plus souvent au dernier plan.
Les personnes rencontrées vivent dans une grande précarité sociale, entraînant pour elles d'autres priorités que la problématique de santé. Cette action vise à rendre chacun acteur de sa problématique de santé.

D'autre part depuis 2007 IPPO propose une consultation psychologique tri-hebdomadaire afin de permettre aux personnes en particulier celles qui sont victimes de TEH de se reconstruire suite à un parcours particulièrement traumatique. Le processus d'identification des victimes de la TEH ne peut se faire sans un accompagnement psychologique. Le travail de reconstruction se poursuit avec la psychologue au-delà de la reconnaissance juridique du statut de victime jusqu'à la reconstruction permettant l'insertion sociale et professionnelle.

Sans cet espace IPPO ne pourrait pas proposer et permettre aux personnes qui le peuvent de se dire victimes de la TEH. L'association travaille en partenariat avec des psychiatres du secteur hospitalier, des CMP, de l'EMPP qui accompagnent les personnes dans leur demande de titre de séjour lorsque le syndrome traumatique le justifie. Le travail en réseau permet d'adapter des réponses à chaque situation. En renforçant les compétences entre tous, la prise en compte de la problématique de santé des personnes qui pratiquent la prostitution et/ ou sont en situation de victimes de la TEH en est améliorée. L'association IPPO se réfère aux études et observations du rapport de l'IGAS de décembre 2012 "Prostitution; les enjeux sanitaires", au rapport du Sénat N°583 du 16 mai 2013 dont le premier chapitre transpose la directive 2011/36/UE du 5 avril 2011 relative à la TEH, au rapport n°46 du Sénat sur la situation sanitaire et sociale des personnes prostituées présenté le 8 octobre 2013. Dans ce cadre IPPO doit être entendu au sénat.
Objectif de l'action
* Objectif général
- Diminuer les problèmes de santé y compris de souffrance psychologique des personnes en situation de prostitution à Bordeaux

* Objectifs spécifiques
- Faciliter l'obtention d'une couverture sociale
- Renforcer l'accompagnement aux soins
- Améliorer la prise en compte de la souffrance psychologique
- Orienter sur les dispositifs de soins de droit commun
- Travailler en réseau PICHON
Description
* Accès aux droits : Accueil de jour sur les diverses permanences (A.J.)
- Permanences sociales ( 4 travailleurs sociaux anglophones y travaillent du lundi au vendredi)
- Ouverture des droits à la couverture sociale : CMU et CMUC ou AME sont souvent l'objet de la première rencontre à IPPO
- Explication du système de soins français et accompagnement des renouvellements des droits. Pour des dossiers complexes et les personnes sans couverture médicale nécessitant des soins urgents IPPO travaille avec les assistantes sociales des services hospitaliers
- Recours à des interprètes en bulgare, roumain et arabe si nécessaire
- Séances collectives de socio-esthétique sur l'accueil de jour, permettant la mixité du public, la rencontre, la possibilité de faire un soin manucure
- L'action se déroule également sur l'Antenne Mobile (A.M.) où tourne toute l'équipe d'IPPO: rencontre des personnes, informations sur leurs droits et orientation sur l'accueil de jour pour leur expliquer le système de soins et comment ouvrir leurs droits.
- Proposition à la personne si elle le souhaite de rencontrer la juriste de l'association (5 permanences juridiques hebdomadaires) et si nécessaire travail en binômes entre juriste et travailleurs sociaux

* Accueil médical bihebdomadaire et tournées mensuelles de deux médecins généralistes sur les lieux de prostitution
- 2 permanences médicales hebdomadaires sans rendez-vous, où la situation de prostitution est implicite; elle peut être évoquée (ou pas) sans crainte de jugement (ce qui plus difficile avec son médecin traitant ou un spécialiste)
- Tournée de médecins qui "vont vers" les personnes la nuit sur les lieux de prostitution. Les 2 médecins travaillent également au CACIS ce qui permet une meilleure approche de la santé sexuelle au sein de consultations d'IPPO.
- En attente de l'ouverture des droits, à la demande du médecin, proposition d'aides financières pour les examens complémentaires ou médicaments nécessaires
- Lien avec le médecin traitant
- Informations sur la possibilité d'obtention de titre de séjour pour raisons de santé lorsque la situation de santé le nécessite
- Orientation vers les médecins hospitaliers et spécialistes agréés ou orientations internes
- Consultations en binôme avec médecin, psychologue et socio-esthéticienne et travail en commun quant aux représentations corporelles, la sexualité, le désir d'enfant et la maternité

* Accompagnement psychologique individuel
- Ouverte au public trois fois par semaine
- Possibilité de psychothérapie
- Des entretiens peuvent avoir lieu en binôme avec la juriste, un travailleur social ou la directrice
- L'accompagnement psychologique permet à la personne de se défaire de la condition de victime, se réapproprier son histoire et se projeter dans l'avenir
- Interprètes proposés lorsque c'est nécessaire
- Maintien du lien entre la psychologue, l'équipe et le service hospitalier en cas d'hospitalisation en psychiatrie, à la demande de la personne
- Chaque personne qui accepte de partir dans le dispositif Ac-Sé rencontre la psychologue pour sa préparation au départ

* Travail en réseau pour améliorer la situation sanitaire et sociale des personnes en situation de prostitution
- Modalité 1: travail avec l'OFII qui se charge de ouvertures de droit pour les demandeuses d'asile, avec le COS (plate forme d'accueil des demandeurs d'asile), la Brigade des Mœurs, la Police Judiciaire, le Procureur, la Préfecture de la Gironde pour les dossiers de régularisation.
- Modalité 2: La permanence médicale travaille avec de nombreux partenaires et/ou structures qui ont leur spécificité et partagent avec IPPO cette approche globale de la personne en particulier avec les médecins traitants, l'Hôpital de jour, l'Hôpital st André, la PASS de St André, la Maternité du Tripode, la structure mère/enfant de l'Hôpital Charles Perrens, Le CACIS et les gynécologues du secteur privé
- Modalité 3: travail avec l'Equipe Mobile de Psychiatrie et de Précarité (EMPP) et avec les CMP afin de maintenir une cohérence dans la prise en charge des personnes en grande souffrance psychiatrique. Rencontres autour des dossiers en commun, travail en partenariat pour les demandes de titres de séjour pour raison de santé mentale et suivi commun des dossiers

* Participation à des réunions entre partenaires et/ ou avec les personnes concernées
- Cos, MDSI, Missions locales, Comités de Suivi du RISPP et séminaires du Dispositif national Ac-Sé.
- IPPO est l'un des interlocuteurs au niveau national avec d'autres associations d'autres régions qui travaillent avec ce public sur les questions sanitaires concernant les personnes en situation de prostitution
Année de début de réalisation
2016
Année de fin de réalisation
2016
Durée
1 an
Fréquence
Suivie
Public
Adultes 18-55 ans ; Personnes prostituées
Nombre de personnes concernées
FAT : 605 en 2016 FAAJ : 385 en 2016
Type d'action
Accueil, écoute, orientation ; Prise en charge médicale ; Prise en charge sociale ; Travail en réseau
Partenaire d'action
RISPP, Dispositif national Ac-Sé, EMPP, CMP, Hôpitaux, Structures locales
Outils et supports utilisés
Plaquettes de présentation d'IPPO, livrets de santé bilingues (français, anglais, bulgare), plaquettes des partenaires, schéma corporel dessiné par le médecin
Financeur
ARS : 25 000 €
Assurance Maladie : 20 000€
Collectivités territoriales : Bordeaux métropole : 10 000€
   Communes et intercommunalités : BORDEAUX 24 500€+ PESSAC /BEGLES 500€
   Conseils départementaux : CDAD 33 + FIPD+ CG33 : 58 000€
   Conseil régional : 20 000€
Etat
   Autre : DRDFE : 81 926€
Evaluation de l'action
* Indicateurs quantitatifs
- Nombre de permanences sociales réalisées sur l'Accueil de Jour et nombre de tournées réalisées sur l'Antenne Mobile/ Prévues
- Nombre de personnes rencontrées/ 500 prévues
- Nombre de permanences juridiques réalisées et nombre de personnes rencontrées
- Nombre de dossiers AME et CMU réalisés
- Nombre d'orientations réalisées
- Nombre de permanences médicales réalisées et nombre de personnes rencontrées
- Nombre de personnes aidées pour les frais médicaux non couverts
- Nombre de personnes rencontrées par la socio-esthéticienne
- Nombre de permanences psychologiques réalisées et nombre de personnes rencontrées.
- Nombre de personnes qui ne sont plus en situation de prostitution sur le nombre de personnes rencontrées
- Nombre de personnes hébergées dans l'appartement du CEID ou mises à l'abri dans le dispositif Ac-Sé

* Indicateurs qualitatifs
- Dispositifs de soin sur lesquels les personnes ont été orientées
- Problématiques évoquées lors des permanences médicales
Secteur d'activité
Rue - maraude, Autre
Niveau géographique
Territorial
Ancien découpage régional
AQUITAINE
Commune
Bègles, Bordeaux, Floirac
Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
- Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé
- Amélioration de la qualité de vie
- Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)
Niveau territorial de santé
Bordeaux, CUB Rive Droite, CUB Sud Ouest
Niveau départemental
Gironde
Plan national
CONTRACEPTION - Stratégie d'actions en matière de contraception, PRECARITE - Stratégie d'actions en matière de santé et de précarité, SANTE MENTALE - Plan psychiatrie santé mentale, VIOLENCES - Plan violences et santé, VIOLENCE - 4e plan interministériel de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes 2014-2016
Lieu d'intervention
Commune(s) de Bordeaux métropole. En 2016, en raison des réaménagements urbains, les personnes qui se prostituaient sur Floirac ont changé de lieu de prostitution.

© CRES PACA - ARS PACANous contacter •  Accès administrationCrédits