Accompagnement des publics en errance "Médiation de rue" - Année 7

2016

Action chaînée avec : Accompagnement des publics en errance "Médiation de rue" - Année 6 - 2015

Porteur de l'action : Association Groupement d'Employeur OMEGA (OMEGA), Association

Président : Joël GUITTON

25, bd Besson Rey, Angoulême

05 45 38 69 83

http://www.omega16.net

Thème
Conduites addictives, Santé mentale, Précarité

Programmes
    Programme PRAPS : Programme régional d'accès à la prévention et aux soins des plus démunis

Autres programmes ou dispositifs
Atelier Santé Ville - ASV, Contrat Local de Santé - CLS, Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS) ou Contrat de Ville

Contexte
De nombreuses personnes se retrouvent en situation « d'errance » sur l'espace public dans l'agglomération d'Angoulême et plus particulièrement sur le centre-ville d'Angoulême. Sédentarisées ou de passage, ces personnes n'en restent pas moins fortement désocialisées.
Souvent en situation de mal-être physique et/ou psychique, ces personnes marginalisées sont reconnues comme fragilisées par l'ensemble des acteurs de l'urgence sociale. Leur quotidien est caractérisé par des conduites addictives fortes (alcoolisme, drogues,...) entrainant parfois des violences verbales et des comportements agressifs, au sein de la rue piétonne particulièrement.
Isolés ou en groupe, ces derniers fréquentent l'espace public où se trouve leur territoire de manche, à proximité des commerces. Ils sont régulièrement sujets à des problèmes de santé physique (dentition, malnutrition, engelures,... souvent en conséquence de leurs modes de vie et addictions). A ces difficultés se greffent de plus en plus de pathologies psychiatriques.
Du fait de leur exclusion, ces personnes ne formulent, bien souvent, plus aucune demande et négligent volontairement leur corps.
Il est donc nécessaire de proposer un service qui ne vise pas à les recevoir puisqu'ils ne font plus la démarche d'aller vers les institutions mais qui se déplace au-devant d'eux, afin de rétablir une relation de confiance permettant un diagnostic de leur situation afin d’envisager une réinsertion sanitaire et sociale.
Dans bien des cas, il est nécessaire d'aller au-devant de ces personnes marginalisées pour analyser leurs besoins, cela offre la possibilité d'ouvrir de nouvelles voies vers une nouvelle prise en charge.

Objectif de l'action
* Objectif général :
- Faciliter l'accès aux soins des publics « en errance » par des actions de médiation
- Aller vers les personnes les plus désocialisées qui n'ont plus le désir ou la capacité de demander de l'aide afin de les orienter et de les accompagner vers des structures appropriées
- Informer et orienter les personnes rencontrées sur l'espace public
- Réguler les conflits sur l'espace public

* Objectifs opérationnels :
- Etablir une relation de confiance permettant une meilleure prise en charge
- Informer sur la localisation des structures de soin et leurs compétences
- Accompagner le public vers des structures de soins, de santé et/ou de prévention

Description
* Organisation de tournées de rue
* Organisation d'entretiens, de conseils et d'orientation

Partenaire d'action
Médecin du Monde, ELSA/Permanence d'accès aux soins de santé (PASS), Centre hospitalier spécialisé C. Claudel, Eclaircie, Equipe Mobile de Psychiatrie, Centre communal d'action sociale, AIDES, Service Intégré d'Accueil et d'Orientation (SIAO)

Année de début de réalisation
2016

Année de fin de réalisation
2016

Durée
12 mois, de janvier à décembre 2016

Fréquence
Suivie

Public
Personnes sans domicile fixe, Personnes en difficulté socio-économique

Nombre de personnes concernées
268 personnes

Type d'action
Communication, information, sensibilisation, Prise en charge sociale, Accueil, écoute, orientation

Outils et supports utilisés :

Guide recensant les partenaires

Communication et valorisation de l'action
Présentation des actions aux commerçants et aux usagers de l'espace public

Financeur
  • ARS : 10 000 € €
  • Collectivités territoriales
  • - Communes et intercommunalités : Grand Angoulème : 10 000 € €
  • Etat
  • - Autre : Fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD) : 7 500 € €
  • Fonds propres : 2713 €

Evaluation de l'action
* Evaluation quantitative
- Nombre de tournées de rue : 102
- Nombre de personnes rencontrées : 149
- Nombre de rencontres : 564
- 42 % des accompagnements concernent la santé, 21 % le social, 21 % les institutions, 8 % l'hébergement et 4 % les associations

* Evaluation qualitative
- Caractéristiques des personnes rencontrées :
. 90 % étaient dans l'artère piétonne et 10 % sur l'esplanade du champ de mars
. 42 % font la manche
. 21,5 % ont un ou plusieurs chiens
. 12 % sont sous curatelle
. 42 % des personnes vues en 2016 étaient déjà connues en 2015

Secteur d'activité
Hébergement social - urgence - logement, Etablissement de santé, Rue - maraude

Lieu d'intervention
Centre ville d'Angoulême
Etablissements de santé
Etablissements sociaux et médico sociaux
Rue

Niveau géographique
Communal

Commune
Angoulême

Niveau communal
Angoulême

Plan national
Aucun

Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé - Amélioration de la qualité de vie - Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)