Observation et Suivi Cartographique des Actions Régionales de Santé

Accueil > Grand Est > Recherche avancée > Résultats de la recherche > Accès aux droits, aux soins et aux dispositifs de prise en charge gérontologique des personnes âgées migrantes.

Accès aux droits, aux soins et aux dispositifs de prise en charge gérontologique des personnes âgées migrantes. Retour aux résultats Export texte (RTF)

2014

Action chainée avec : Accès aux droits pour les personnes âgées immigrées (2013)

Porteur de l'action : Migrations Santé Alsace (MSA), Association


Président : Madame Murielle RONDEAU-LUTZ,
24, rue du 22 novembre , 67000 Strasbourg
Thème
Vieillissement
Programme
    Programme : Réduire les inégalités territoriales et sociales de santé pour améliorer l’accès à la prévention, à la promotion de la santé et aux soins
  • Objectif Objectif 2: Adapter les politiques de prévention et de promotion de la santé aux populations concernées
Autres programmes ou dispositifs
CUCS
Contexte
La question du vieillissement des populations migrantes est un phénomène social peu connu qui n'apparaît dans le débat public que depuis une dizaine d'années.
En Alsace, le recensement de 2006 fait état de 14 000 personnes immigrées hors U.E âgées de 60 ans et plus. Des travaux réalisées sur les migrants âgés vivant en foyers de travailleurs ont permis de constater que les migrants âgés sont particulièrement fragilisés.
Ces besoins sociaux et de santé des personnes âgées migrantes ne sont sans doute pas spécifiques aux personnes résidant en foyers.
La moindre utilisation par les migrants des dispositifs de droit commun relevant des droits et de l'accompagnement des personnes âgées, leur très faible fréquentation des structures gérontologiques, gériatriques ou de quartiers, ne signifient pas l'absence de besoin de santé. Bien au contraire, ces carences dénotent un accès insuffisant à l'information, ainsi qu'une éventuelle inadaptation des services proposés.
Objectif de l'action
* Objectif général :
- Améliorer les connaissances des personnes âgées immigrées sur l’accès aux droits, aux soins et aux dispositifs de prise en charge

* Objectifs spécifiques :
- Elaborer une réponse adaptée à la problématique de la santé et de l’accès aux droits des personnes immigrées vieillissantes isolées
- Développer des actions d’information et d’éducation pour la santé auprès des personnes migrantes vieillissantes

* Objectifs opérationnels :
- Développer le partenariat avec les structures de prise en charge gérontologique
- Poursuivre le travail en partenariat avec la CARSAT
- Sensibiliser au moins quatre associations à la problématique des personnes âgées immigrées
- Réaliser au moins quatre actions collectives auprès des personnes migrantes en fonction de leur besoins et demandes.
Description
L’action s’adresse aux personnes âgées immigrées vivant un habitat diffus. Il s’agit d’un public particulièrement isolé, souvent dans des situations de précarité et cumulant plusieurs problématiques de
santé. C’est un public difficile à toucher d’autant plus qu’il est peu repéré par les différentes institutions (la question des personnes âgées immigrées étant souvent limitée aux personnes vivant en foyers). Pour réussir à mobiliser ce public, Migrations Santé Alsace s’appuie sur trois leviers :

- la langue d’origine : pour toutes les actions, des interprètes sont présents pour assurer la bonne compréhension des messages et permettre aux personnes d’exprimer leurs doutes, questionnement ou interrogation. En effet, bien que les personnes soient présentes en France depuis de nombreuses années, beaucoup connaissent des difficultés en français. Ceci peut avoir pour conséquence une mauvaise connaissance du système de santé, des malentendus,
incompréhension et un renoncement aux droits et aux soins.

- La proximité : Migrations Santé Alsace réalise toutes ces actions en partenariat avec des associations qui accueillent les personnes âgées immigrées. Ceci demande un travail de construction partenariale en amont et d’accompagnement car il s’agit souvent d’associations de bénévoles ayant peu l’habitude des actions collectives. Mais cela permet de proposer des actions au plus près des lieux de vie des personnes.

- Le partenariat avec de structures spécialisées : les interventions sont réalisées par des institutions ou associations spécialisées sur chaque thématique (CPAM, CARSAT, CEED…). Ceci s’inscrit dans
une démarche d’ « aller vers » des publics peu demandeurs et permet, à moyen terme, un rapprochement entre ces publics et les institutions.


Année de début de réalisation
2014
Année de fin de réalisation
2014
Durée
12 mois
Fréquence
Suivie
Public
Homme ; Femme ; Personnes de plus de 55 ans ; Professionnels de santé ; Professionnels du social ; Personnes immigrées ; Personnes en difficulté socio-économique
Personnes âgées immigrées vivant dans un habitat diffus.
Nombre de personnes concernées
110 personnes âgées immigrées (59 personnes ont été sensibilisées dans le cadre des actions collectives ; 51 personnes ont été reçues dans le cadre des permanences organisées en partenariat avec la CARSAT.
Type d'action
Communication, information, sensibilisation
Partenaire d'action
Merveilles de la Montagne Verte
Bien Vivre Ensemble
Maison de Santé du Neuhof
Centre socioculturel Victor Hugo
CARSAT
CPAM
REDOM
ESPACE CUS Nord
Outils et supports utilisés
Les outils utilisés ont été ceux apportés par les intervenants extérieurs.
Communication et valorisation de l'action
En 2014, la communication autour de l’action a été réalisée principalement dans le cadre de réunions de réseaux et de groupes de travail (cf. question sur les réseaux).
Migrations Santé Alsace a présenté cette action, à deux reprises, au groupe de travail « personnes âgées immigrées » du Conseil des Résidents Etrangers dans le cadre de leur enquête sur le sujet
L’association a également présenté son action à l’Ecole Supérieure du Travail Educatif et Social dans le cadre d’une recherche sur les aidants familiaux et dans le cadre d’une formation sur l’accompagnement des personnes âgées immigrées.
Enfin, Migrations Santé Alsace a présenté ses différentes actions lors d’un colloque sur l’entreprenariat social organisé par la Commission Européenne.
Financeur
ARS : 2 500 euros
Collectivités territoriales : Ville de Strasbourg - CUCS : 4 000 euros
   Conseils départementaux : Conseil général 67 - CUCS : 1 440 euros
Etat : DDCS - CUCS : 1 824 euros
   DRJSCS : DRJSCS: 28 000 euros
Evaluation de l'action
* indicateurs quantitatifs:

- l’action visait à relever 40 émargements de personnes migrantes participants aux actions d’éducation pour la santé et en a effectivement recensé 110.
- l’action visait à organiser 4 actions d’information sur des thèmes de santé et droits et 4 ont été effectivement organisées.
- l’action visait à organiser 4 permanences individuelles d’accès aux droits et 4 ont été effectivement organisées.

3 nouvelles structures ont été identifiées et rencontrées :
· L’Unité verte de l’Hôpital de Strasbourg : 5 professionnels ont été rencontrés. Cette rencontre a permis une connaissance mutuelle.
· La MAIA de Mulhouse a été rencontrée, ce qui a permis de connaître cette structure et son mode de fonctionnement.
· Le Redom a été rencontré sur les questions de diabète qui affecte particulièrement les personnes de plus de 55 ans, notamment migrantes. Cette rencontre a permis la mise en place d’une action
collective.
Par ailleurs, les échanges se sont poursuivis avec 4 structures spécialisées rencontrées les années précédentes :
· CPAM : reconduction du partenariat en 2014 et réalisation de deux réunions de travail
· CARSAT : reconduction du partenariat
· Espas CUS Nord du Conseil Général du Bas-Rhin : mise en place d’un projet d’aide aux aidants familiaux issus de l’immigration
· Maison des aînés de la Cité de l’Ill : analyse des besoins de la population du quartier et préparation d’un cycle d’intervention sur l’accès aux droits pour les personnes âgées immigrées. Ce cycle devrait avoir lieu en 2015.
Au total, 11 professionnels de la santé et de l’accès aux droits ont été rencontrés et sensibilisés.
Enfin, Migrations Santé Alsace est intervenue dans la formation « l’accompagnement des personnes âgées immigrées » organisée par l’ESTES (2 groupes en formation continue). Ceci a permis de sensibiliser une trentaine de professionnels.

8 permanences individuelles ont été organisées avec une conseillère retraite de la CARSAT et une interprète de l’association.
51 personnes âgées immigrées y ont été accueillies.

6 rencontres ont eu lieu en 2014 avec les référents de structures liées à l’immigration. Elles se déclinent de la façon suivante :
· 4 rencontres avec les associations partenaires de Migrations Santé Alsace pour l’organisation des séances collectives et/ou des permanences individuelles
· 2 rencontres avec de nouvelles structures pour envisager des actions collectives (Adoma, Interassociation de la Cité de l’Ill).
Ces rencontres ont permis d’aborder les difficultés d’accès aux soins et aux droits des personnes âgées immigrées.
8 professionnels et bénévoles ont ainsi été rencontrés.

4 actions collectives ont été réalisées en 2014 :
· 2 ont porté sur la présentation du système de santé, l’accès et le maintien des droits en partenariat avec la CPAM et l’Espas CUS Nord
· 1 a porté sur la prévention et le dépistage des cancers
· 1 a porté sur l’observance des préconisations médicales pour les personnes diabétiques pendant le ramadan.

59 personnes âgées immigrées ont participé aux actions collectives.
51 personnes âgées immigrées ont participé aux permanences individuelles de la CARSAT.


* Indicateurs qualitatifs :

- Les personnes âgées immigrées soulignent leur satisfaction concernant l’information et l’orientation sur les thématiques d’accès à la santé et sur l’accès aux droits ; la possibilité s’exprimer et de recevoir les informations en langue d’origine pour une compréhension pleine et entière ; la proximité des actions qui ont lieu sur les lieux de vie des personnes et dans un cadre familier.
- Les partenaires de terrain soulignent l’intérêt du lien de proximité entre les publics et les institutions grâce à une démarche d’ «aller vers».
- Les partenaires institutionnels soulignent l’intérêt d’approcher des publics particulièrement fragiles et difficiles à mobiliser.

Accès aux droits à la santé : présentation du système de santé, modalités d’accès aux droits, aides existantes, dispositions spécifiques liées aux allers retours dans les pays d’origine, résolution de situations concrètes.
Prévention et dépistage des cancers : prévalence des cancers affectant les hommes, mode de prévention, dépistage, traitement et orientation.
Diabète et ramadan : conseils pratiques pour allier pratique
religieuse et recommandations médicales pour les personnes diabétiques.
Niveau géographique
Communal
Ancien découpage régional
ALSACE
Commune
Bischheim, Strasbourg
Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
- Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé
- Amélioration de la qualité de vie
- Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)
Lieu d'intervention
Les actions ont eu lieu dans les locaux de différentes associations :
 Bien Vivre Ensemble
 Merveilles de la Montagne Verte
 Maison de Santé du Neuhof
 Centre socioculturel Victor Hugo

© CRES PACA - ARS PACANous contacter •  Accès administrationCrédits