Accompagner l'accès aux soins de populations nomades, sédentarisées ou circulant dans le Haut-Rhin et lutte contre l'habitat indigne


2014

Action chaînée avec : Accompagner l'accès aux soins de populations nomades, sédentarisées ou circulant dans le Haut-Rhin et lutte contre l'habitat indigne - 2013

Thème
Environnement, Précarité

Programmes
    Programme : Prévenir les risques liés aux milieux de vie
  • Objectif Objectif 1 : Améliorer la qualité de l'air intérieur et lutter contre l'habitat indigne
    Programme : Réduire les inégalités territoriales et sociales de santé pour améliorer l’accès à la prévention, à la promotion de la santé et aux soins
  • Objectif Objectif 2 : Adapter les politiques de prévention et de promotion de la santé aux populations concernées

Contexte
De nombreux acteurs travaillent avec les gens du voyage afin de leur assurer un accès aux soins équivalent à celui des sédentaires et ainsi leur permettre de jouir d'un état de santé conforme à la définition qu'en donne l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) : "un état de bien être complet, physique, psychologique et social et pas seulement une absence de maladie ou d'infirmité". La santé des gens du voyage est l'un des principaux enjeux sociaux inscrits dans la loi du 5 juillet 2000. Pourtant l'espérance de vie des voyageurs reste de 15 ans inférieure à la moyenne de la population.
La notion de bonne santé et de bien-être reste relative à sa propre perception. Les familles du voyage, habituées à des conditions de vie difficiles, minimisent souvent leurs problèmes de santé, qui restent à l'ordre de l'intime.

Objectif de l'action
* Objectif général 1 :
- Préserver la santé par la résolution des difficultés financières d'accès aux soins

* Objectifs intermédiaires :

- Vérifier systématiquement les droits des usagers et les échéances ;
- Apporter une aide administrative : lecture et explication du courrier et sa gestion ;
- Favoriser la mise en lien avec les services publics de droit commun (rédiger le courrier, contacter l'interlocuteur par téléphone) et prévenir les contentieux ;
- Donner aux usagers des outils améliorant la gestion autonome des différents courriers et documents administratifs de la vie quotidienne ;
- Mettre en œuvre le droit à l'élection de domicile, condition de l'accès aux droits sociaux.


* Objectifs opérationnels :

- Identifier les difficultés d'accès aux droits en matière de santé ;
- Accompagner les usagers dans les démarches administratives d'ouverture des droits CMU, CMU-CAME ;
- Soutenir les dispositifs d'aide à la mutualisation, carte européenne, carte vitale n°2, contentieux, factures impayées, cotisations RSI, demande Maison du Handicap, invalidité ;
- Mettre en place un système d'information adapté pour l'accès à une couverture sociale et pour la régularisation des situations.


* Objectif général 2 :
- Accompagner dans leur démarche vers la santé les Roms migrants installés à Mulhouse.

* Objectifs intermédiaires :

- Maintenir et faciliter l'accès aux consultations médicales de SURSO ainsi qu'aux permanences sociales de la PASS ;
- Passer le relais vers des professionnels de santé et/ou les dispositifs de prévention ;
- Travailler sur la question de l'interprétariat social ;
- Mener une réunion mensuelle (COPIL) afin de guider la mise en œuvre de l'action.

* Objectifs opérationnels :

- Repérer les freins d'accès à la santé et déterminer avec les personnes les modalités souhaitées d'accompagnement ;
- Aller au devant des familles et assurer la médiation avec les services de santé pour les accompagner vers le dépistage et le soin le cas échéant ;
- Permettre aux personnes de mieux comprendre le parcours de soins, les modalités de recours aux professionnels de santé, les droits et devoirs du patient, informer, mieux connaître la maladie, traitements, dispositifs...

* Objectif général 3 :
- Permettre une amélioration effective et durable de la situation d'habitat des familles.

* Objectifs intermédiaires :

- Soutenir les partenaires (Etat en particulier) ou/et initier des projets de lutte contre l'habitat indigne s'inscrivant dans un cadre législatif ou réglementaire afin de minimiser les risques impactant la santé des occupants d'une "habitation" qu'elle soit en dur ou mobile.

* Objectifs opérationnels :

- Informer les familles tsiganes des situations de risques encourus dans leur habitat et réduire l'exposition des populations à certains risques environnementaux (cas d'insalubrité sur des "auto casse") ;
- Sensibiliser les partenaires sur les situations d'habitat indignes repérées et jouer un rôle de médiateur quand ils prennent le relais (cas du repérage des besoins de contrôle en potabilité de l'eau) ;
- Accompagner sur les projets d'amélioration de l'habitant existant.

* Objectif général 4 :
- Permettre aux professionnels d'optimiser la réponse apportée aux publics "gens du voyage".

* Objectifs intermédiaires :

- Mettre en œuvre des actions de formation, comprenant le développement des connaissances des spécificités de l'identité culturelle des gens du voyage s'appuyant sur des dynamiques de co-formation et prévoyant l'élaboration de nouveaux outils de communication adaptée.

* Objectifs opérationnels :
- Mieux connaître ce public pour envisager des réponses et actions adaptées ;
- Créer des ponts et favoriser la mise en œuvre d'actions à destination du public directement ou des partenaires ;
- Atténuer les disparités, notamment en s'assurant que les mesures prises ont bien eu les effets escomptés, en particulier parmi les groupes sociaux les plus désavantagés.



Description
- Accompagnement de la santé par la résolution des difficultés financières d'accès aux soins :
. accompagnement des usagers dans les démarches administratives d'ouverture des droits ;

- Facilitation de l'accès à la santé des Roms migrants à Mulhouse :
. accompagnement vers les structures de soins, facilitation de l'accès aux consultations médicales de SURSO et à la PASS ;

- Lutte contre l'habitat indigne :
. accompagnement des projets de l'amélioration de l'habitat, médiation, sensibilisation des partenaires ;

- Accroissement de la connaissance des professionnels santé/sociaux sur les spécificités en terme de culture, de représentations sociales mutuelles :
. support d'information permettant d'améliorer la connaissance sur les Roms, participation au PRAPS Colmar

Année de début de réalisation
2014

Année de fin de réalisation
2014

Durée
12 mois

Fréquence
Suivie

Public
Nourrissons (0-2 ans), Enfants (2-5 ans), Enfants (6-9 ans), Préadolescents (10-12 ans), Adolescents (13-18 ans), Jeunes 16-25 ans (insertion professionnelle), Adultes 18-55 ans, Personnes de plus de 55 ans, Gens du voyage, Personnes en difficulté socio-économique, Homme, Femme

Nombre de personnes concernées
370 personnes.

Type d'action
Communication, information, sensibilisation, Formation, Coordination locale, Travail en réseau, Consultation ou accueil individualisé de prévention, Prise en charge sociale, Accueil, écoute, orientation

Partenaire d'action
- RSI
- Travailleurs sociaux de secteurs et de CCAS
- MDPH
- PASS de Colmar et Mulhouse
- Médecins généralistes
- Hôpitaux
- Asv de Mulhouse
- SURSO
- PASS de l'hôpital de Mulhouse
- CPAM
- Ville de Mulhouse (service social et hygiène)
- Association Médecins du Monde
- DT 68
- ADIL 68
- CG 68
- CCAS
- Fondation Abbé Pierre

Outils et supports créés :

- Données nécessaires à l'élaboration d'un support d'informations permettant d'apporter une connaissance sur les Roms et connaître les pratiques locales ; ainsi qu'une connaissance des familles présentes sur le département. - Fiches thématiques sur la question des Roms migrants en France et dans leur pays d'origine, distribuées aux partenaires à l'issue de rencontres.

Communication et valorisation de l'action
- Promotion (distribution flyer et affichage) de la journée de prévention et de sensibilisation sur la santé des jeunes et leur bien-être ;

- Présence au sous groupe PRAPS Sénior de Colmar : diffusion de la plaquette sur la perte d'autonomie auprès de notre public, traduction par APPONA 68 en turc ;

- Préparation d'une animation dans le cadre de la "Semaine Bleue" au Diaconat ;

- Préparation d'une intervention sur le syndrome de Diogène ;

- Présence et co-animation du sous groupe PRAPS Jeune Gens du Voyage de Colmar : interpellation des élus au sujet des difficultés sur le nouveau quartier de l'Espérance à Colmar ;

- Présentation d'activités ou de projet à diverses structures et mise à disposition de leur expertise sur une population spécifique ;

- Adhésion au réseau de la FNASAT et participation aux rencontres de la commission santé dans le cadre d'un programme national de médiation sanitaire ;

- Mention de leur organisme au sein de l'annuaire "Santé/Social" de la ville de Mulhouse recensant toutes les structures sanitaires et sociales présentes sur le territoire mulhousien ;

- Sont devenus membres adhérent à la plateforme ressources en éducation et promotion de la santé sur proposition de l'Ireps Alsace.

Financeur
  • ARS : CPOM : 12000 € €
  • Collectivités territoriales : Département : 5505 € €
  • - Communes et intercommunalités : Commune de Mulhouse : 1000 € ; Commune de Colmar : 1380 € €
  • Fonds propres : 1314 € ; bénévolat:1456 € €
  • Autre : CNASEA : 2776 € ASP : 396 € €

Evaluation de l'action
* Indicateurs quantitatifs :

Action 1 :

- 152 ménages ont été accompagnés dans l’accès ou le renouvellement des droits CMU, CMU C et AME- (prolongations ou ouvertures de droits CMU/CMU C ou ACS) ;
- 86 % des bénéficiaires sont SDF ou de minima sociaux ;
- 370 personnes ayant eu leurs droits ouverts et/ou renouvelés ;
- 113 ménages ont bénéficié de services rendus dans le cadre d’autres dispositifs (ménages en élection de domicile à APPONA 68) ;
- 26 suivis de jeunes orientés en CLIS ou UPI ;
- 144 travailleurs indépendants ou personnes en projet de création accompagnés dans leur démarche RSI.

Action 3:

- 6 rencontres du Collectif de Logelbach (CCFD, Familles et Appona68) ont eu lieu (actions d’information menées auprès des familles VAD et rencontres individuelles au bureau pour l’accompagnement des micros projets d’amélioration de l’habitat) ;

Action 4:

- 7 interventions extérieures ont été réalisées (Interventions auprès d’étudiants Moniteurs éducateurs de l’IFFCAD Illzach, BTS ESF et CESF du collège Saint André, 2 classes Lycée Roosevelt, auprès de ASS de ISSM et d’un institut de Fribourg ;
- 19 acteurs ont été concernés par ces interventions (La PASS de Colmar, Le service social et le service d'urgence de l'hôpital Pasteur, Pôle Gérontologique, CARSAT, CES68, PRAPS de Colmar Groupe Senior, PRAPS de Colmar Groupe Jeune, PRAPS de Colmar Groupe Liens et exclusions, PRAPS de Colmar Groupe Accès aux droits, PRAPS de Colmar Groupe Coordination, ASV de Colmar, Représentants de la communauté des gens du voyage,, Education Nationale dont la santé scolaire, PMI, Professionnels de santé libéraux, IREPS, CTSA Mulhouse, FNASAT et 12 associations fédérées, Médecins du Monde., Equipe mobile en psychiatrie.

- Dans le cadre des PRAPS, nombre d’actions concrètes réalisées soit directement soit indirectement en direction des familles : interpellation des élus au sujet des difficultés sur le nouveau quartier de l’Espérance à Colmar, réflexion sur les actions en direction des mères et enfants à mettre en œuvre quand la salle d’animation créée sur le quartier, rencontre des écoles et des collèges de Colmar.

* Indicateurs qualitatifs:

Action 1:

- nature et qualité des partenariats établis avec les organismes d’affiliation
Organismes d’affiliations CPAM (plateforme, facilitateur administratif de Colmar) MSA et RSI, organismes complémentaires/mutuelles, services du contentieux, travailleurs sociaux de secteurs et de CCAS, MDPH, PASS de Colmar et Mulhouse, Médecins généralistes, hôpitaux, ASV de Colmar et Mulhouse, PJJ; UDAF, CUCS Colmar ;
- Assurer l’absence de rupture ou de renoncement aux soins ;
- Recherche d’une autonomie des usagers dans leurs démarches d’accès aux droits et aux soins en réalisant une adaptation des dispositifs de droit commun à la population démunie, en assurant les relais avec les services compétents pour prendre en charge la personne, en cherchant auprès de l’usager à obtenir un retour d'information sur les suites données lors d'une orientation vers le partenaire.

Action 2:

- démarche participative des familles concernées : effective dans le collectif des familles Manouches de Logelbach ; initiée dans les 2 projets MOUS de Zillisheim et Heimersdorf où des représentants des sites ont été désignés pour participer aux comités techniques. Les familles participent toujours financièrement dans les micros projets d’amélioration de leur habitat ;

- relais pris par les partenaires : effectif avec les actions portées par l’ARS, participation récente au comité responsable du PDALPD ;


Action 4:

- Apport d’outils de connaissance pour aider à mieux accomplir nos missions ;
- Animation des rencontres dans le cadre du PRAPS Jeune GDV ;
- Diffusion la plaquette sur la perte d’autonomie et autres documents de connaissance des Tsiganes, et gens du voyage ;
- Travail sur les représentations des soignants vis-à-vis de ce public ;
- Mention de notre organisme au sein de l’annuaire « Santé/Social » de la Ville de Mulhouse en association avec la CTSA de Mulhouse recensant toutes les structures sanitaires et sociale présentes sur le territoire mulhousien (et environs) pour répondre aux besoins croissant des professionnels d’orientation et d’information de la population en matière de prévention de santé et d’aide sociale. Disponible dans les prochains mois ;
- Participation à la rencontre -Bilan d’activités 2013- de la Coordination Santé Ville de Mulhouse ;
- Nous sommes membres adhérent à la plateforme ressources en éducation et promotion de la santé sur proposition de l’Ireps Alsace ;
- Rendre lisible le Réseau SSJ de Colmar Haut–Rhin Nord et échanger sur ce que chacun est.


Lieu d'intervention
- Mulhouse (quartier Briand Franklin, Wolf Wagner, Fonderie, Porte du Miroir, Mertzau)

Niveau géographique
Départemental, Territorial

Commune
Colmar, Mulhouse

Niveau départemental
Bas-Rhin, Haut-Rhin

Niveau territorial de santé
Territoire 3, Territoire 4

Niveau autre territoires de santé
COLMAR, MULHOUSE

Plan national
PRECARITE - Stratégie d'actions en matière de santé et de précarité

Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé - Amélioration de la qualité de vie - Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)

Observation
Poursuite des actions 1, 3 et 4.
L'action 2 a été interrompue début 2013.

L'action 3 :

- Visite sur site programmées début 2015 pour envisager d’éventuels nouveaux modes d’alimentation en eau ou de traitement de l’eau ;
- la Fondation Abbé Pierre n'a pas été sollicitée en 2014 mais elle interviendra en 2015 pour financer des micros projets (convention de partenariat en cours).

L'action 4 :

- Bilans de santé du CES envisagé au cours du 1er trimestre (difficulté relevée : 1/3 des résidents de chacun des 2 sites relève du régime du RSI) ;
- Dépistage par Médecins du Monde à réaliser avant les départs des voyageurs pour Pâques (fin mars 2015 ?). Il est prévu de travailler auprès d’un échantillon d’environ une centaine de personnes de plus de 13 ans au cours de 3 ou 4 déplacements de l’équipe sur le périmètre de la CAC (adaptation du questionnaire, diffusion d’un « flyer présentant l’action, démarche de contact et de mobilisation des personnes).

Objectif :

- Connaitre le territoire (mettre en exergue le problème de santé, évaluer l’état de santé sur le terrain) ;
- Réaliser un playdoyer ;
- Voir les services existants et les faire s’articuler ;
- Proposer une action plus générale ;
- Passer le relais pour une entrée en contact avec le système de santé ;
- A la demande l’équipe mobile en psychiatrie de Colmar, recherche des modalités de travail entre nos 2 équipes ;
- Interventions auprès du CIDH de Sélestat.