Accès aux soins des populations en difficultés


2011

Porteur de l'action : Union Régionale des Professionnels de Santé - Médecins Libéraux d'Alsace (URMLA)

Président : Pierre-Paul SCHLEGEL

52 Route de Bischwiller, Schiltigheim

03 90 20 84 84

urmla@wanadoo.fr

http://urml-alsace.fr

Thème
Précarité

Programmes
    Programme Axe 3 : Répondre aux besoins de populations nécessitant une attention particulière
  • Objectif Objectif 1 : Améliorer l'écoute et la prise en compte des besoins des populations en difficultés socio-économiques et culturelles

Contexte
L'action a été initiée en 2007 à titre expérimental au regard de la situation de l'Alsace qui occupe la 3ème place en matière de taux d'immigration. Dans les grandes villes, la population étrangère est en moyenne de 12,9 % à Strasbourg et de 15,1 % à Mulhouse. Nombre de ces patients consultent des médecins libéraux en Alsace. Les difficultés de communication avec le médecin sont aggravées par des difficultés linguistiques. L'aide des amis et des familles permet parfois de réaliser des consultations médicales sur des sujets courants. Mais dès que les problèmes de santé touchent l'intime et le grave (cancers, sida, maladies chroniques, dépression, sexualité...), il est fondamental qu'un tiers neutre et professionnel puisse intervenir pour permettre une relation médecin-malade de qualité.
Dans ce cadre, en partenariat avec Migrations Santé Alsace, et le soutien du GRSP puis de l'ARS, l'URMLA propose depuis 2007 aux médecins libéraux d'Alsace de bénéficier des services d'interprètes professionnels lors de leurs consultations avec des patients migrants, dans plusieurs langues.
Après mise en place de cette offre dans la Communauté Urbaine de Strasbourg (CUS), le projet s'est étendu à la Communauté Urbaine de Mulhouse (M2A) au titre du CLS Ville de Mulhouse.
Cette action permet de promouvoir un accès aux soins de droit commun aux patients les plus défavorisés, en-dehors de toute contingence familiale. En outre, en introduisant un professionnel tiers non soignant dans le colloque singulier médecin/patient, elle facilite le travail du médecin libéral.

Objectif de l'action
* Objectif général
- Faciliter l’accès aux soins en médecine de ville des patients en difficultés socio-économiques et culturelles
* Objectifs intermédiaires
- Permettre aux populations migrantes de la Communauté urbaine de Strasbourg et de la M2A (Mulhouse) de bénéficier d’un interprétariat professionnel médical de qualité lors de consultations en médecine de ville
- Poursuivre la sensibilisation des professionnels de médecine libérale au recours au dispositif d’interprétariat professionnel médical
* Objectifs opérationnels
- Communiquer auprès des médecins utilisateurs et non utilisateurs sur les modalités concrètes de recours à un interprète professionnel
- Améliorer la régulation de l’offre d’interprétariat médical
- Favoriser la réactivité du dispositif
- Améliorer la qualité de l’offre d’interprétariat
- Poursuivre l’enquête auprès des médecins utilisateurs et des non utilisateurs du service pour identifier et réduire les freins au recours à l’interprétariat professionnel
- Communiquer largement sur le dispositif auprès des médecins libéraux et des professionnels susceptibles d’orienter le public vers un médecin utilisateur du dispositif

Description
* Amélioration de la communication sur le dispositif d’interprétariat médical
- Communiquer à travers le site de l’URMLA et différentes réunions
- Réaliser un « mode d’emploi » simple sur les modalités de recours à l’interprétariat
- Réalisation fin 2012 et diffusion en 2013 d’un guide de bonnes pratiques en matière d’interprétariat professionnel
* Amélioration de l'efficacité du dispositif
- Mettre en place la possibilité de mobiliser des interprètes par téléphone si nécessaire
* Amélioration de la régulation de l’offre d’interprétariat médical
- Objectiver la demande de la part des médecins et faire connaître les médecins utilisateurs du dispositif aux professionnels en charge des populations migrantes
- Fixer aux professionnels par spécialité des principes et pré-requis pour le recours à l’interprétariat professionnel, par le biais de la diffusion des modalités de recours, du mode d’emploi

Année de début de réalisation
2011

Année de fin de réalisation
2011

Durée
1 an

Fréquence
Suivie

Public
Professionnels de santé, Patients, Personnes immigrées

Type d'action
Communication, information, sensibilisation, Coordination locale, Prise en charge médicale

Partenaire d'action
Migrations Santé Alsace, Plate-forme Santé–Précarité, PRAPS, ordres départementaux des médecins, Communauté d’Agglomération de Mulhouse Alsace Agglomération (M2A), Ville de Mulhouse, CUS

Communication et valorisation de l'action
Site internet de l'URML-Alsace et de Migration Santé Alsace, Interface Reso

Financeur
  • ARS : 26950 €
  • Fonds propres

Evaluation de l'action
* Indicateurs quantitatifs
- Nombre de médecins sollicités pour l’objectivation de la demande :
- Nombre de nouveaux utilisateurs du dispositif :
- Nombre d’utilisateurs satisfaits :
- Nombre de médecins sensibilisés avec focale sur M2A :
- Nombre d’orientateurs potentiels identifiés sur le territoire et sensibilisés :
- Nombre de courriers adressés aux médecins pour les informer du dispositif :
* Indicateurs qualitatifs

Lieu d'intervention
Cabinets des médecins libéraux d’Alsace (CUS et M2A)

Niveau géographique
Territorial

Commune
Strasbourg, Mulhouse

Niveau autre territoires de santé
STRASBOURG, MULHOUSE

Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé - Amélioration de la qualité de vie - Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)