Accompagnement des familles en situation de précarité dans le suivi des préconisations du bilan de la 6ème année


2012

Porteur de l'action : Association du Centre de Soins Infirmiers des Chapelains (CSI des Chapelains), Association

Président : Jean-Louis DEFONTAINE

15 avenue Jean Moulin , 51290 Chapelaine

03.25.74.66.71

centre-soins-infirmiers@cegetel.net

Thème
Santé mentale, Précarité

Programmes
    Programme PRAPS : Programme Régional d'Accés à la Prévention et aux Soins
    Programme SRP 1. : La promotion de la santé et l'éducation pour la santé

Autres programmes ou dispositifs
Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS)

Contexte
Jusqu’à 5 ans, l’enfant est suivi médicalement par les services de la PMI.
Puis au cours de sa scolarité, chacun bénéficie d’un bilan et d’un suivi de santé effectués par un médecin et / ou une infirmière. Au cours du bilan de la 6ème année, auquel les parents de l’enfant assistent, des préconisations médicales peuvent être proposées pour l’enfant. En effet, le médecin scolaire peut détecter des problèmes nécessitant une orientation vers des spécialistes, tels qu’un ophtalmologue, un orthophoniste ou un psychiatre en CMP par exemple.
Sur plus ou moins long terme, le personnel de l’Education Nationale a pu remarquer que certaines familles ne suivent pas ces recommandations. Elles ne donnent pas suite pour différentes raisons (et notamment barrière de la langue, problème de transport, médecin ne prenant plus de nouveaux patients, délai d’attente trop long, …). Il a également été noté que ce phénomène est d’autant plus observé dans des territoires où réside majoritairement une population en situation de grande précarité.
Nous tenons à vous exposer le fait que la non-accessibilité de ces enfants vers ces spécialistes peut engendrer des difficultés d’apprentissage ou d’adaptation à la vie scolaire, puis dans la société. En effet, un enfant ayant besoin de lunettes et ne pouvant en disposer, montrera des difficultés d’apprentissage de la lecture ; ou encore un enfant présentant des troubles du comportement, aura des difficultés à s’investir dans un projet scolaire.
Le personnel de l’Education Nationale nous a fait part d’expériences similaires, qui ont été menées dans deux départements : l’Oise et la Seine-Saint-Denis, qui après le même constat ont mis en place un poste d’accompagnant santé. L’évaluation a mis en évidence l’intérêt de ce dispositif pour aider les familles dans leurs démarches sans se substituer à elles et permettre les prises en charge dans les meilleurs délais.

Objectif de l'action
* Objectif général
- Accompagner les familles dans leurs démarches d'accès aux soins pour leur enfants.

* Objectifs opérationnels
- Permettre en 2012 à 25 enfants d'accéder à des soins spécialisés.
- Développer le partenariat en augmentant la fréquence des réunions de concertation.

Description
* Signature d'une convention de partenariat avec l’Inspection Académique
* Prise en charge de l'enfant
* Réunion de l'ensemble des partenaires
- 3 fois par an
- faire le point sur les situations

Année de début de réalisation
2012

Année de fin de réalisation
2012

Durée
12 mois

Fréquence
Suivie

Public
Enfants (6-9 ans), Préadolescents (10-12 ans), Parents, Personnes en difficulté socio-économique

Nombre de personnes concernées
40 personnes

Type d'action
Communication, information, sensibilisation, Accueil, écoute, orientation

Partenaire d'action
Ecole primaire Camus de la Chapelle St Luc, Ecole primaire Brossolette de la Chapelle St Luc

Outils et supports utilisés :

Bureau d'accueil

Communication et valorisation de l'action
Contact téléphonique avec les personnes concernées.

Financeur
  • ARS : 5000€ €
  • Politique de la ville : CUCS Acsé / grand Troyes: 3000€ €

Evaluation de l'action
* Indicateurs quantitatifs
- Nombre d'enfants orientés dans le dispositif : 20
- Nombre de situations résolues en 2012 : 6
- Nombre de réunions d'échanges pluri-professionnelles réalisées : 4

* Indicateurs qualitatifs
- Taux de participation des bénéficiaires : >80%
- Taux de fréquentation des bénéficiaires (c'est-à-dire le pourcentage des personnes qui participent régulièrement à la plupart ou à la totalité des activités prévues par l'action) : >80%
- Taux de satisfaction des bénéficiaires sur la mise en place de l'action : >80%

Secteur d'activité
Etablissement scolaire collège, Etablissement scolaire maternelle et primaire

Lieu d'intervention
Dans les écoles: lA CHAPELLE ST LUC - CAMUS (10), LA CHAPELLE ST LUC - BROSOLETTE (10)

Niveau géographique
Communal

Commune
La Chapelle-Saint-Luc

Niveau départemental
Aube

Niveau territorial de santé
TROYES

Plan national
ENFANT ET JEUNES - Stratégie d'actions en matière de santé des enfants et des jeunes, PRECARITE - Stratégie d'actions en matière de santé et de précarité

Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé - Amélioration de la qualité de vie - Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)

Observation
* Points forts de l’action :
- proximité de l'accompagnant santé avec les bénéficiaires
- partenariat avec l'éducation nationale

* Points à améliorer :
- partenariat avec les équipes de réussite éducatives
- accès à certains spécialistes (orthophonistes)